Dépendance affective

C'est quoi la dépendance affective ?

Vous voulez qu'on vous aime à tout prix ?
Vous recherchez votre valeur dans le regard de l'autre ?

La dépendance affective, c'est le besoin permanent d'être en contact avec d'autres personnes, la dépendance à la relation avec les autres et donc l'incapacité à être bien seule(e). La personne souffrant de dépendance relationnelle a parfois très peur de se retrouver seul·e et ne peut "exister" qu'au travers de l'autre. 

La personne en dépendance affective ne sait pas être complètement elle-même dans ses relations et particulièrement les relations affectives ou il y a plus d'enjeux et de risques de ruptures de la relation.

Les troubles du comportement liés à la dépendance relationnelle sont potentiellement élevés (sabotage relationnel, peur de l'engagement, peur de la solitude, fuite dans l'activité, etc.).

La dépendance affective participe également à d'autres formes de dépendances et de troubles du comportement (peur d'être égoïste, difficulté à dire non, culpabilité, etc.).

Pour éviter de souffrir et pour contrôler ses relations, la personne souffrant de dépendance relationnelle tissera – très souvent inconsciemment – des liens fusionnels avec les personnes dont elle est dépendante.

Dans les cas extrêmes, la personne souffrant de dépendance affective sacrifie tout pour l'autre : son énergie, sa santé, sa liberté intérieure, ses convictions, etc. 

Dépendance relationnelle : les fausses croyances

Vous souhaitez en savoir plus sur les causes et les symptômes de la dépendance affective  ?! 
Les causes et les stratégies que vous lisez sur internet pour vaincre la dépendance affective sont-elles exactes ?
Découvrez quelques croyances et affirmations erronées (du point de vue intégral) concernant la dépendance à la relation à l'autre !

1. Le fait d’avoir du mal à prendre des décisions sans conseil ou l’aval d’un tiers, la peur du conflit, se sentir obligé de dire oui aux autres, la peur de dire non à l’autre, la difficulté à mettre ses limites, etc. sont des signes de dépendance affective.

Faux : ce sont des conséquences fréquentes de la dépendance affective. La dépendance à la relation à l’autre participe à la dépendance au pouvoir de l’autre (autre forme de dépendance).
 

2. Seule une partie de la population souffre du trouble de la personnalité dépendante !

Faux : presque la totalité de la population «souffre » de dépendance affective, mais à des degrés divers. Par exemple, la plupart des couples dits « traditionnels » sont dépendants affectivement, mais cette problématique n’apparait pas au grand jour, car ces couples durent toute la vie.

Cette problématique devient de plus en plus aiguë dès lors qu’une personne évolue vers des niveaux de conscience supérieurs.
 

3. La solution pour aider les personnes souffrant de dépendance affective est une thérapie cognitive-comportementale pour les aider à s’affirmer, à ce qu’elles expriment ce qu’elles veulent, etc.

Erreur de diagnostic et de stratégie thérapeutique : cette thérapie travaille sur la conséquence de la dépendance affective (sur les symptômes) et non sur les origines profondes.

 

4. Si une personne dépendante affectivement se sent incapable, il faut lui faire comprendre que ce n’est pas la réalité, ce n’est qu’un ressenti.

 
Faux : ce que ressent une personne est tout à fait réel : les personnes qui souffrent de dépendance affective ou qui sont "sous la coupe d'une autre personne" ne sont pas des schizophrènes !
 

5. Pour sortir de la dépendance affective, il faut faire des choses et des actions ciblées, des efforts quotidiens.

 
Faux : chez AxeIntégral, il ne faut rien faire…sauf venir en consultation.
 

6. Il faut contrer la dépendance affective !

 
Faux : chez AxeIntégral, il ne faut pas se battre contre elle, car si l'on se bat contre quelque chose, cela se renforce !
 

7. La dépendance affective trouve sa source dans votre passé !

 
Faux : de nombreuses personnes ont eu une enfance « normale » mais développent des signes des dépendances affective.
 

8. Une relation avec un pervers narcissique ou un manipulateur est parfois la cause de la dépendance affective !

 
Faux : ces pervers et manipulateurs sont là pour mettre en évidence les failles présentes dans votre conscience avant qu’ils (ou elles) n’entrent en scène.
 

9. Le manque de confiance en soi conduit souvent à la dépendance affective !

 
Faux : c’est l’inverse car c’est la dépendance affective qui mène au manque de confiance en soi.
 

10. Pour sortir de la dépendance affective, il faut avoir un fort caractère !

 
Faux : pour sortir de la dépendance affective, il faut avoir l’intention d’évoluer, le caractère n'a rien à voir là-dedans !
 

11. Se libérer de la dépendance affective est un processus qui prend du temps.

 
Faux. Il ne prend du temps que pour ceux qui ne veulent pas changer en profondeur et veulent s’attaquer aux conséquences de la dépendance affective et non à ses causes…et il prend du temps pour les spécialistes de la dépendance affective qui ont la croyance que cela prend du temps !
 

12. Pour vaincre la dépendance affective, il faut être ferme avec l’autre et fixer ses limites !

 
Ceci n’est pas une stratégie de libération des causes de la dépendance affective, mais de contrôle des conséquences de la dépendance relationnelle.

 

 

 

La dépendance relationnelle ou affective participe à toutes les autres formes de dépendances.

Alain Marthoz

 

Alain MARTHOZ

Psychopraticien – Coach Intégral

Hypnothérapeute et Coach certifié

Maître Praticien en Hypnose Ericksonienne et PNL

 

Découvrez comment vous pouvez mettre un terme à ces relations excessives dans lesquelles vous vous oubliez complètement !

Choisissez d'aimer sans peurs et de rester vous-même dans votre relation amoureuse et vis-à-vis de vos proches.

La thérapie brève intégrale orientée vers des objectifs de développement personnel et relationnel, en agissant directement sur les causes émotionnelles et intersubjectives de la dépendance affective peut permettre de s'en libérer rapidement.

Demandez des renseignements complémentairesPrenez rendez-vous à Liège (centre)

Mon engagement : vous offrir le prix de la 1ère séance si, à l'issue de celle-ci, je n'ai pas l'intime conviction de pouvoir vous aider par rapport à vos demandes de bien-être et de développement professionnel.

 

Les récits de dépendances relationnelles solutionnées

137

Voici mon témoignage :

Suite à une relation affective particulièrement destructrice avec un pervers narcissique, je me suis demandé ce qui, chez moi,  attirait ce genre de personne.
J'ai alors éprouvé le besoin d'en finir une bonne fois pour toutes avec la dépendance affective, ces peurs et ces colères que je traînais depuis trop longtemps, qui mangeaient toute mon énergie.
Monsieur Marthoz a accepté de m'aider. Ces 4 séances m'ont beaucoup apporté : je me sens beaucoup mieux dans mes baskets, mieux ancrée. Je ne ressens plus de peurs, de blocages dans ma vie de tous les jours ou dans mes relations sociales. Plus de questionnements intempestifs empoisonnants non plus. J'ose également prendre la parole en public et m'affirmer, développer mon raisonnement plutôt que de me ranger du côté du plus fort. M'imposer et enfin trouver ma place, la prendre et la garder. Sans être devenue égoïste, je me suis centrée sur moi. Je m'écoute beaucoup plus souvent afin d'agir au mieux pour moi, de me protéger. Je pose enfin mes limites, j'ose enfin dire non.  
Je suis plus posée, j'ai un regard plus franc, plus direct sur les personnes qui m'entourent, sur mes rencontres quelles qu'elles soient. Je prends, enfin, soin de moi. 
J'ai grandi, je suis enfin sortie de ma chrysalide grâce à ces thérapies! Quel bonheur! C'est magique! Merci à vous, Monsieur Marthoz.
Depuis, j'en ai parlé autour de moi et dernièrement, le médecin traitant a noté vos coordonnées pour en faire profiter d'autres personnes.

Cordialement,

Anne - Liège (Province)
Thérapie brève et Coaching de vie : 4 séances

 

121 PRO
Bonjour,
Sachez que je vous renseigne régulièrement. Je ne sais pas exactemement ce que vous avez fait mais le fait de vous voir m'a beaucoup aidé. Je me sens beaucoup mieux avec moi même, meilleure confiance en moi, meilleure estime de moi, ce qui engendre: meilleur équilibre avec mon compagnon, moins de dépendance affective;-), et même une promotion considérable au travail!
Merci pour tout ;-)
 
Sincères salutations,
 
X ( je préfère rester anonyme)
Louise - Liège (Province)
Coaching de vie et coaching professionnel : 3 séances

 

Témoignage N°118 
Martine - Liège (Province)
Thérapie brève et Coaching de vie : 3 séances
 
Lorsque je suis venue vous voir, j'étais très angoissée quant à l'avenir de ma fille cadette. J'étais obsédée par sa santé; je ne m'accordais pas le droit d'éprouver de la joie ni d'avoir de projets.
 
Je vivais comme un automate tout en ayant peur de vivre et peur de vieillir (dépendance d'autrui).
 
Grâce à vous, j'ai pris conscience que je n'avais pas fait le deuil de mes parents alors que j'étais persuadée l'avoir fait.
 
3 séances ont suffit pour me libérer, m'apaiser.
 
J'ai pu lâcher prise; j'ai à nouveau des projets; je relativise les choses; je me sens plus légère et je m'accorde le droit d'être heureuse.
 
Certes, les soucis de santé de ma fille sont toujours d'actualité mais je n'anticipe plus, je vis le moment présent (ici et maintenant).
 
Un grand merci monsieur Marthoz.
 
Dépendance affective – Problèmes de coupleMal-être - Emploi
Témoignage N°111PRO
Anne – Liège (Province)
Thérapie brève et Coaching professionnel : 4 séances
 
Bonjour Monsieur Marthoz, Je tenais à vous remercier pour votre aide. J'avouerai que je ne pensais pas me sentir aussi bien après votre thérapie, je ne comprends même pas comment cela s'est passé si facilement. 
Je vous consultais pour une dépendance affective qui ruinait réellement mon couple et vous m'aviez prévenue que les semaines suivant votre thérapie serait décisive pour l'arrêt ou l'évolution nouvelle de mon couple et, par cet écrit, j'aimerais vous remercier car ma relation est profondément plus saine et plus belle. Je n'aurais jamais cru ça, je n'en n'espérais pas tant d'ailleurs. 
Je vous consultais aussi pour cette tristesse, ce mal être constant que je ressentais en moi et là encore changement radical! Quel plaisir de se sentir enfin bien dans sa peau. Ça en est même troublant parfois tellement je me sens plus légère. Certains de mes problèmes sont toujours là oui, mais je les entrevois différemment, Avec moins de stress et plus positivement. Du coup, les problèmes se résolvent d'eux mêmes si je puis dire.. 
Grâce à vous, je pense enfin avoir trouvé ma voie professionnelle et j'aimerais pouvoir aider les gens comme vous l'avez fait avec moi. 
Je vous remercie donc vivement et je ne manque pas de parler de vous autour de moi
 
Bonne journée à vous,

 

Témoignage N°107
Delphine – Stavelot
Thérapie brève et Coaching personnel : 4 séances
 
Bonjour mr Marthoz
je vous remercie pour votre aide, car aujourd'hui suite à mes séances j'ai pu mettre les choses au point avec plusieurs personnes dans mon entourage,( et ceci sans heurts ni cris)
auparavant je n'avais pas assez confiance en moi, ni assez d'assurance et d'estime de moi pour le faire. je m'énervais et me mettais en colère car je n'arrivais pas à me faire entendre. je pensais qu'on ne m'aimait pas pour moi même mais pour les services que je rendais.
je constate que je n'essaie plus à tout prix de plaire et d'être comme on voudrait que je sois pour être aimée, mais que je peux être enfin moi même et être appréciée pour ce que je suis avec mes qualités et mes défauts que j'essayais de cacher à tout prix (bénéfice : je suis moins fatiguée, car moins de frustrations et de colère)
j'ose prendre la parole et affirmer mes choix, je peux dire non, et surtout discuter calmement et posément et prendre des décisions réfléchies à deux.(ne plus suivre comme un toutou)
il est même amusant de me rendre compte qu'en étant plus moi même aujourd'hui ce sont les autres qui en son étonnés et leur comportement change à mon égard;
ils ne me voient plus comme une personne effacée, celle qui dit toujours oui. 
on me demande mon avis et j'en suis très heureuse car c'est me reconnaître enfin ma place en tant que personne, je me sens exister. les gens sont plus attentionnés et j'ai beaucoup plus de plaisir en leur compagnie. j'ai un vrai échange. je suis plus calme avec moi même et je ne pense plus (ils vont dire ceci si je fais cela, ou ils penseront cela si je dis non...) 
je me sens libre et beaucoup plus épanouie et surtout je ne me laisse plus "polluer" par des pensées négatives, j'apprends chaque jour à ME respecter aux travers de mes choix et de mes décisions tout en respectant celles des autres et surprise je commence à bien m'AIMER!
 
Témoignage N°106 - PRO
Julien – Malmédy
Thérapie brève et Coaching professionnel : 5 séances
 
Monsieur Marthoz,
Veuillez trouver ci-dessous mon témoignage suite à notre ‘rencontre’.
 
Complètement perdu dans mes problèmes d’addictions affectives et n’en pouvant plus de faire du mal autour de moi et me détestant en plus, je me décide à prendre rendez-vous suite à une recherche sur internet.
Au premier rendez-vous, le courant passe bien et nous fixons deux objectifs à atteindre : retrouver la sérénité et l’estime de moi.
Je ne vais pas détailler la technique utilisée par Mr Marthoz car elle est bien détaillée sur son site, je dois avouer que cela m’a transformé complètement, la sérénité revenait petit à petit et je commençais à m’estimer réellement.
Grâce à son travail, je prends et accepte des décisions importantes pour ma vie future, à gérer les problèmes qui se présentent à moi et les vivre de manière sereine sans plus les subir et en souffrir…bref une vraie libération.
Je suis un homme nouveau tant dans ma vie personnelle que dans ma vie professionnelle, je suis persuadé que c’est pour moi un nouveau départ vers une vie remplie de sérénité.
Grâce à vous, je suis enfin MOI.
Merci pour votre aide précieuse.

 

Confiance – Dépendance affective – Problèmes de coupleAngoisses
Témoignage N° 102
Gloria – Gembloux
Thérapie brève et Coaching de vie :3 séances

 

J'ai pris rendez-vous car je manquais de confiance et cela se répercutait dans mon couple, j'étais dépendante affective. En arrivant à la première séance, je croyais que mon couple n'avait plus d'avenir et cela m'angoissait beaucoup. Après la deuxième séance, je me sentais déjà plus sereine et légère. Mon compagnon constatait une évolution de semaine en semaine et il m'encourageait aussi beaucoup. A la troisième séance, mes angoisses avaient tout à fait disparu. Un mois après cette thérapie, je n'ai jamais été aussi complice et heureuse avec mon compagnon. On est maintenant sur la même longueur d'ondes, nous avons évolué et fait des efforts ensemble et je peux affirmer que ces séances ont complètement changé ma vie affective! Un tout grand merci!

 
Dépendance affective – DeuilProblèmes relationnels
Témoignage N° 89
Jessica – Dalhem
Thérapie brève : 2 séances

 

Je fus amenée à avoir recours à l'hypnose pour cause de dépendance affective. Suite à une rupture amoureuse d'une relation très fusionelle qui a durée 2 ans et demi j'étais profondément triste. En plus de cela je n'avais pas fais le deuil de mon père décédé 4 mois auparavant. Lors de ma visite j'avais quelques doutes quant à l'hypnose pourtant lors de la première séance je sentais déjà une différence. Apres la deuxième séance tout était réglé pour moi. J'étais agréablement surprise du résultat puisque j'ai réussi à remanger, a m'amuser comme je le faisais avant et maintenant j'arrive à avoir d'autres relations amoureuses sans être accro à la personne. Depuis ce jour j'ai deja recommande l'hypnose et plus précisément Monsieur Marthoz aux membres de ma famille et à mes ami(e)s. 

 
Témoignage N° 78
Suzanne - Verviers
Thérapie brève et Coaching de vie : 5 séances
 
Cher Alain,
Si vous me permettez cette familiarisation, vu que vous me connaissez mieux que bien d'autres :-)
 
La vie n'en reste pas simple mais l'intégration s'est effectuée en effet.
Je crois que vous avez raison de dire qu'on prend pleine conscience "de ce qu'on montre", de l'état de nous qu'on a montré et comme on a facilité la vie à ceux qui n'étaient pas bien intentionnés...
 
Je pensais qu'à être inoffensive, trop gentille, je serais aimée.
Pourtant, c'était déjà l'expérience de ma mère qui avait échoué.
 
Mais je vivais dans cette prison, celle de mes blessures béantes, de mes manques d'amour inassouvis, des deuils pas enterrés...
 
J'avais confiance en moi, cependant mon reflet était tout autre, altéré par mes carences.
 
En miroir, il y avait sûrement un grand vide, bien visible, qui voulait être rempli.
 
Pourquoi s'obstiner à recevoir de l'amour de ceux qui n'en veulent pas vous en donner?
Pourquoi ne pas consacrer son énergie à ceux qui vous le rendent?
Pourquoi se cabrer sur des échecs au lieu d'entrevoir les portes de sortie?
 
Il n'y avait qu'un déclic à faire sortir, une porte à fermer, une page à tourner...
Et étrangement, c'est quand vous lâchez prise que vous gagnez le respect, si ce n'est celui des autres, ce sera le respect de vous-même parce qu'à montrer ses limites, on acquiert la CONSISTANCE.
 
J'aurais du vous rencontrer plus tôt, ma vie aurait été plus légère.
 
Un grand merci à Vous (...)

 

Dépendance affective – Addiction
Témoignage N° 76
Louise – Liège
Thérapie brève et Coaching de vie : 6 séances
 
Ci-dessous la retranscription d’une lettre reçue d’une patiente
[…] Cher Monsieur,
Ce courrier est en quelque sorte le témoignage de toute ma reconnaissance, pour m’avoir sortie par vos séances, de la situation effroyable qui était la mienne quand je me suis confiée à vos soins.
 
J’étais en effet aspirée sentimentalement surtout, et aussi physiquement, par une espèce d’addiction à un personnage qui était devenu le centre de ma vie.
 
Heureusement, l’objectif que nous nous étions fixés vous et moi, à savoir diminuer ce besoin qui était devenu le mien, a été rapidement atteint et vous en remercie de tout cœur.
 
Les quelques séances que vous m’avez consacrées, m’ont fait reprendre pied dans la réalité. Merci encore. (…)

 

Dépendance affective – Problèmes de couple
Témoignage N° 63
Antoinette – Bastogne
Thérapie brève et Coaching personnel : 6 séances
 
Ma vie avant la thérapie: J'étais dependante affective au sens où j'étais attirée par les relations difficile, passionnelle et tout ce qu'elles ont de délicieux et destructeur. Je viens d'un milieu où ces schémas sont opérants tout le temps et je recherchais ce genre de relation partout. Le regard que les autres portaient sur moi était ce qu'il y avait de plus important et m'empêchait totalement de m'écouter et de savoir ce qui était bon pour moi. Il était très facile pour l'autre de prendre le dessus sur moi, voir l'ascendant...
J'étais toujours dans le triangle de la manipulation avec ce que cela peut avoir de cuplabilisant, humiliant, déstructurant. Après un premier travail de thérapie, et la lecture d'un ouvrage sur le sujet "ces femmes qui aiment trop" . J'ai ciblé ce souci et lui ai donné un nom. Suite à une recherche sur internet, j'ai contacté Mr Marthoz et ai décidé de travailler avec lui. 
Dans un premier temps, j'étais perplexe quant à la méthode, après 6 séances, pas mal de clés ont été trouvées, de portes se sont ouvertes dans mon esprit. Ma vie s'est nettoyée non sans heurts mais dans la sérénité. Je peux enfin me consacrer du temps à avancer et à construire dans un but de réalisation personnelle: J'ai pris de la distance face aux personnes qui me blessaient gratuitement, j'ai repris un cursus universitaire en horaire décalé. Je suis armée psychiquement pour ne plus laisser à l'autre le pouvoir de me détruire intérieurement.

 

Problèmes de couple – Dépendance affective – Confiance en soi
Témoignage N° 57
Lucienne – Sprimont
Thérapie brève et Coaching de vie : 3 séances
 
J'éprouvais, avant le travail fait avec Monsieur Marthoz, des difficultés dans le début de mes relations amoureuses; je manquais de confiance en moi, je vivais en permanence stressée par le fait de ne pas plaire suffisamment, en revanche moi je tombais "très vite très fort amoureuse", c'était très inconfortable et j'avais l'impression de "brûler mes cartouches" à cause de mon état de stress et de "dépendance sentimentale", et de faire fuir mes partenaires.
Monsieur Marthoz m'a aidée à mettre le doigt sur ce qui me posait problème: un problème relationnel ancien avec mon père.
Je vis actuellement un début de relation (3 mois) dans laquelle je suis pleinement épanouie, dans la plus grande sérénité. Merci Monsieur Marthoz

 

 

 

 
keyboard_arrow_up