Conscience instinctive ou archaïque

Le niveau de développement qui précède l'émergence la pensée et de la culture humaine - Thérapies brèves, Coaching de vie et professionnel à Liège

conscience-archaiqueJe fais tout pour rester en vie sans y penser!

La conscience archaïque ou l'instinct de survie (beige dans la spirale dynamique) consiste en un ensemble de réactions automatiques et instantanées assurant la survie physique de l’espèce humaine (manger, boire, rechercher de la chaleur, etc.).

Ce niveau de conscience est observable chez les nouveau-nés, dans les premières sociétés humaines, chez les personnes séniles, etc. Elle précède l'émergence de la pensée chez l'être humain qui a abouti au 1er niveau de la conscience humaine: la conscience tribale.

La saine version: les ressources

Dans son aspect sain et au niveau comportemental, la conscience « instinctive » favorise les réactions appropriées de combat, fuite, etc.

 

La version pathologique: les peurs, dépendances et problématiques

Dans son aspect pathologique, la conscience instinctive suscite des peurs dérivées de la peur de la mort physique ainsi que certaines émotions négatives non appropriées au contexte réel de la personne :

  • Peur d’avoir un accident
  • Peur de se faire attaquer
  • Peur de la maladie
  • Peur excessive de la mort physique
  • Terreur
  • Insécurité physique
  • Etc.

Dans son aspect pathologique, la conscience « archaïque » mène à dépendance vis-à-vis de la sécurité et de l’intégrité physique qui se manifeste par des problématiques telles que :

  • Phobies (certains types)
  • Stress post-traumatique
  • Etc.

L'ensemble des aspects malsains de la conscience archaïque entretient les conflits de valeurs et les problèmes de transcendance avec les autres niveaux de la conscience.

 

Les autres niveaux de conscience

keyboard_arrow_up