Coaching intégral: la solution par l'évolution de la conscience

Un puissant outil de développement vertical pour de réelles compétences - Coaching de vie et professionnel à Liège

coaching-integral-developpement-vertical copieVous souhaitez vous transformer, acquérir des compétences solides?
Vous voulez penser de manière plus claire?

Le Coaching intégral est une approche évolutionnaire du coaching s'appuyant sur l'intelligence des valeurs du coaché, c'est à dire sa conscience, comme levier majeur de son changement.

Il permet à toute personne en forte demande d'évolution, en visant divers objectifs, de se transformer et d'acquérir des compétences personnelles, relationnelles et professionnelles réellement acquises, une pensée plus complexe et efficace, etc.

Le Coaching intégral conduit à un plus grand développement vertical ♥↑ que d'autres formes de coaching (coaching moderne/post-moderne, hypno coaching, PNL, etc.) et son approche nécessite également l'intégration de la conscience.

Ce coaching est "intégral" car il vise directement l'évolution de la conscience du coaché en tenant compte des aspects centraux de la philosophie intégrale.

Cette version du coaching intégral a été développée par Alain Marthoz entre 2009 et 2017 et est destinée aux particuliers et aux entreprises. 

Vos questions

1. Quelles sont les différences essentielles entre les divers types de coaching?

Le coaching moderne est une approche d’accompagnement permettant à la personne coachée de trouver ou d’identifier en elle-même les ressources pour atteindre un objectif. Le coaching moderne part du postulat: « Tout personne a en elle-même les ressources suffisantes pour résoudre "naturellement" les problématiques auxquelles elle est confrontée, pour autant qu’elle puisse prendre le recul nécessaire. ». Le coaching moderne tire son sens de la philosophie moderne. Les objectifs fixés par l’entreprise (améliorer son efficacité et sa performance, etc.) sont également dictés par la conscience moderne de l’entreprise. Dans ce contexte, l’objectivité issue de l’intelligence cognitive du coaché est la seule ressource du coaché. Il n’y a pas de place pour les émotions…même si la pensée du coaché est influencée en permanence par sa conscience et ses émotions ! Le fait de prendre le recul nécessaire signifie que le mental rationnel est à l’œuvre, le processus de maïeutique est souvent utilisé.

Le coaching postmoderne porte les valeurs postmodernes de l’entreprise. Sans renier les compétences nécessaires liés à la modernité, des compétences verticales supplémentaires sont mises en avant pour accroître le capital humain de l'entreprise (améliorer sa communication, savoir séparer sa vie privée de sa vie professionnelle, savoir lâcher-prise, savoir résoudre les conflits, etc.). Les émotions et donc la subjectivité sont prises en compte. Dès lors que le coaché montre ses émotions, c’est que l’état modifié de conscience est permis pour aller vers les solutions du coaché.

Le coaching intégral porte les valeurs de la philosophie intégrale qui intègre les valeurs des entreprises traditionnelles, modernes et postmodernes. Le coaching intégral sait lire l’évolution de la conscience chez son coaché et reconnaître les niveaux de conscience qui ne transcendent pas correctement les niveaux inférieurs. Les objectifs de l’entreprise et du coaché sont traduits en objectifs:

  • de développement vertical c’est-à-dire de compétences qui ne sont pas obligatoirement au niveau intégral (le but d’un coaching intégral est de restaurer les ressources manquantes liées à certains niveaux de conscience et pas nécessairement de développer des coachés ayant une conscience intégrale !)
  • d'intégration: être en paix avec ses collaborateurs, etc.

L’objectivité, la subjectivité et l’intersubjectivité du coaché est prise en compte (les 4 quadrants de Wilber) mais c’est le levier intersubjectif qui est favorisé. Un état modifié de conscience très léger est indispensable pour permettre le lâcher-prise du mental et l’évolution de la conscience (une meilleure transcendance et intégration des niveaux de conscience du coaché).

 

2. Quelles sont les ressources mobilisées par le coaché?
  • Coaching modernela ressource première du coaché est son intelligence cognitive (pensée, mental, etc.).
  • Coaching post-moderne: la ressource première du coaché est son intelligence émotionnelle (sensations, émotions, intuition, etc.) qui a un impact sur sa cognition (pensée, mental, etc.).
  • Coaching intégral: la ressource première du coaché est sa conscience. En évoluant (meilleure transcendance et meilleure intégration), elle a un impact positif sur les émotions et la cognition (il n'est plus nécessaire de se torturer les méninges pendant des heures pour accoucher d'une solution!).

 

3. Quels types d'objectifs sont-ils fixés?

⇒ Voir les Objectifs

  • Coaching moderne et postmoderne: le coaching moderne fixe uniquement des objectifs liés à la modernité (meilleure efficacité, etc.) tandis que le coaching post-moderne fixe des objectifs liés à la modernité et à la postmodernité (résoudre conflits avec des supérieurs, savoir séparer la vie privée de la vie professionnelle, etc.).
  • Coaching intégral: il fixe des objectifs de développement vertical et d'intégration (essentiel pour actionner les 2 mécanismes complémentaires par lesquels la conscience évolue) dans tous les domaines de la réalité du coaché (essentiel pour toucher tous les niveaux de la conscience du coaché). Le coaching intégral fixe donc des objectifs qui vont dans le sens de l’entreprise (objectifs professionnels), de la relation du coaché avec les autres travailleurs (objectifs relationnels) ainsi que des objectifs personnels.

Il est très fréquent (environ 95% des cas) qu'une personne demande un coaching de développement professionnel tout en étant fragilisé dans d'autres sphères de sa vie. Peut-on construire une maison sur un terrain instable et non-porteur? Non, bien sûr. Le 1ère séance permet de faire l'inventaire des compétences disponibles et de celles à développer pour atteindre les objectifs professionnels souhaités par le coaché. Si la personne est fort instable, des objectifs de développement personnel et relationnel sont fixés également.

Voici un exemple classique d'objectifs fixés dans le cadre d'un coaching intégral pour un cadre souhaitant développer son leadership

Objectifs professionnels Avoir un meilleur leadership
Objectifs relationnels Savoir "dire non" de manière naturelle -  Résoudre les conflits relationnels avec mon entourage - Être moi-même avec le autres
Objectifs personnels Être serein - Accepter mes échecs passés - Me respecter - Avoir confiance en moi
 
 

4. Quel est le nombre et la durée des séances?

  • Coaching moderne et postmoderne: le nombre de séances est défini à l’avance (contrat). Souvent 10 à 15 séances de 1h00 à 1h30 en l’espace de 3 à 6 mois (10 à 25 heures de coaching).
  • Coaching intégral: il n’y a pas de contrat concernant le nombre de séances. 3 à 5 séances de 40 min. en l'espace de 3 à 10 semaines sont la plupart du temps nécessaires pour atteindre les objectifs fixés (2 à 4 heures de coaching).

 

5. Comment se déroule les séances?

  • Coaching moderne et post-moderne. Le coaché parle. Réflexion du coaché sur lui-même et ses pratiques pour aller vers la solution. Travail mental et émotionnel.
  • Coaching intégral. Le coaché se laisse guider. Forte intention d'évoluer. Lâcher-prise du coaché pour permettre à sa conscience d’évoluer (transcendance et intégration) et aller vers la solution. Travail sur la conscience et émotionnel durant les séances. Le mental intègre le changement et fait les prises de conscience durant la séance et entre les séances.

 

6. Comment se font les prises de conscience du coaché?

  • Coaching moderne et post-moderne. Le coach vise les prises de conscience du coaché au travers du questionnement direct (maïeutique) et du travail sur les émotions.
  • Coaching intégral. Le coach intégral suscite les prises de conscience par l'évolution de la conscience (transcendance et intégration) du coaché.

 

 

7. Quelle est l'expertise du coach?

  • Coaching moderne. Le coach n'est pas un expert dans le domaine du coaché mais il a souvent le même niveau de conscience que le coaché (par exemple un ancien manager ou dirigeant d'entreprise).
  • Coaching intégral. Le coach intégral est un expert dans l'évolution (transcendance et intégration) de la conscience humaine. Il est un expert dans tout ce qui a trait à l’objectivité, la subjectivité et l’intersubjectivité humaine. Il est indispensable que sa conscience soit au minimum au niveau intégral.

8. Le passé du client est-il analysé?

  • Coaching moderne et post-moderne. Les coach clament haut et fort qu’ils ne sont pas des psy et que leur intervention ne consistent pas à corriger des blessures du passé mais au contraire qu’ils s’attachent uniquement au présent et au futur de leur client. Pourtant, tous les coach sont des témoins privilégiés des freins et autres difficultés relationnelles de leur client…et donc de leur « passé » !
  • Coaching intégral. Le coach intégral s'intéresse à l'ici et maintenant du client. Cet ici et maintenant permet d’avoir accès à toute la réalité du client, c'est à dire sa dimension objective, subjective et intersubjective, soit l'ensemble des 4 quadrants de Wilber. Nul besoin d’aller dans le « passé »  du client au travers de son mental pour le comprendre dans sa totalité !

 

9. Quel type de coaching pour quel profil de personne?

  • Coaching moderne et post-moderne. Le coaching moderne convient aux personnes dont l’égo est très attaché à leur intelligence cognitive et/ou qui visent des résultats à moyen terme. Le coaching moderne ne vise pas la transformation du coaché pour aller vers la solution.
  • Le coaching intégral convient à toute personne qui a envie d’évoluer rapidement et qui vise des résultats à court terme (3 à 10 semaines). Le coaching intégral considère que la problème du coaché est son manque d'évolution et que sa solution est sa propre transformation.

 

10. Une dépendance par rapport au coach peut-elle s'installer?

  • Coaching moderne et post-moderne. Bien que les coach s’en défendent et dès lors qu’il y plus de 5 séances, la probabilité de dépendance entre un coach et son client est importante.
  • Coaching intégral. La dépendance entre le coach intégral et son client est inexistante. Une quelconque dépendance viendrait freiner l’évolution du client.

 

11. Le coaching intégral a-t-il des orientations particulières?

Oui. Le coaching intégral peut prendre une appellation particulière en fonction des objectifs fixés.

 

 

 

Pour aller plus loin...

Vous souhaitez être plus compétent dans vos relations et pour votre carrière?
Vous souhaitez trouver rapidement une solution face à une problématique relationnelle ou professionnelle?

Cela est possible en choisissant le coaching intégral fortement orienté développement vertical et en visant des objectifs de développement relationnel et professionnel.

Demandez des renseignements complémentaires  -  Prenez rendez-vous à Liège (centre)

Mon engagement: vous offrir le prix de la 1ère séance si, à l'issue de celle-ci, je n'ai pas l'intime conviction de pouvoir vous aider par rapport à vos demandes de bien-être et/ou de développement personnel.

 

 

 

 

 

 

keyboard_arrow_up