Thérapie brève intégrale

C'est quoi la psychothérapie brève intégrale ? 

therapie-integrale-integration-conscience-270 180Vous recherchez la paix de l'esprit, la sérénité ?
Vous voulez laisser votre "passé" derrière vous, pour de bon ?

La thérapie brève intégrale est une approche évolutive de la guérison de l’esprit essentiellement orienté intégration de la conscience ♥↓ bien qu'elle nécessite également souvent d'une intention de développement vertical.

Elle considère que les problématiques psychologiques, mentales, émotionnelles, cognitives, etc. sont la conséquence de conflits de valeurs entre les divers niveaux de la conscience

La thérapie brève intégrale peut permettre à toute personne en forte demande d’évolution au travers de divers objectifs, de venir à bout des résistances au changement observé par les approches modernes (psychologie, psychanalyse, psychiatrie, etc.) et postmodernes ou humanistes (psychothérapie, thérapie brève, hypnose, psychologie énergétique, thérapie intégrative, EMDR, etc.) pour retrouver la paix de l'esprit

Cette thérapie par l'esprit ou psychothérapie est une "psy-thérapie" intégrale, car elle vise directement l'évolution de la conscience humaine en tenant compte des aspects centraux de la philosophie intégrale. Elle a été mise au point par Alain Marthoz entre 2009 et 2017.  N.B. La thérapie intégrative n'est pas une thérapie brève intégrale.

 

Comprendre la psychothérapie brève intégrale

1. Faire une psychothérapie brève intégrale nécessite-t-elle de "fouiller dans mon passé" ?

Non. Par contre, je dois connaître certaines informations subjectives relatives à votre « passé » (ressentis, sensations, émotions, etc.) et en lien avec certaines personnes ou évènements. Ceci dans le but de déduire à quels niveaux de votre conscience se trouvent les conflits de valeurs (dimension intersubjective).

 

2. Quelles sont les spécificités de la thérapie courte intégrale ?

  • Elle s’attache aux causes intersubjectives des symptômes observés (problèmes émotionnels, mentaux, relationnels, etc.), c’est-à-dire les conflits de valeurs entre les différents niveaux de la conscience.
  • Elle sait que les symptômes sont des signaux de la « maladie » et qu’ils vont s’estomper par la suite dès lors que les vraies causes auront été traitées.
  • Seules les informations issues de «l'ici et maintenant » du client sont nécessaires pour la thérapie. Le mental n’est pas utile et encore moins le « passé » du client qui « vit » dans son mental.
  • Elle nécessite une forte intention d'évoluer.
  • Elle demande peu de temps durant les séances.
  • Elle nécessite un temps d'intégration au mental, après les séances. En effet, bien que toutes les dimensions de la conscience du client soient impactées (4 quadrants), le mental du client prend parfois du temps pour voir le changement.

 

3. Quelles sont les différences entre la thérapie brève intégrale et la thérapie brève ?

Les disciplines de thérapie brève (hypnose, psychothérapie brève, psychologie énergétique, etc.) ont une vision postmoderne ou humaniste du monde et de la guérison. La croyance est que les problèmes viennent du cerveau émotionnel et donc de la subjectivité du client.

Le modèle de la thérapie brève intégrale a une vision intégrale de la réalité qui inclut la dimension intersubjective de l’esprit du client qui influence la dimension subjective et objective de son esprit.

Dès lors que pour une thérapie brève ntégrale, la réalité de l’esprit du client est plus précise et que son intention au changement est plus forte que pour une thérapie brève, il y a moins de résistances au changement. Par conséquent, il y a moins de séances et la durée des séances est réduite.

 

4. Pourquoi suivre une thérapie brève intégrale ?

  • Pour faire un profond travail d'intégration de sa conscience
  • Pour avoir une vraie paix de l'esprit (pas de choses refoulées par son mental)
  • Pour être en paix avec toute sa famille, ses ancêtres, ses descendants, toutes les personnes autour de soi
  • Pour s'assurer que son "passé" n'a plus d'influence négative sur son présent
  • Pour être libéré de toutes formes de dépendances
  • Pour avoir une solide base pour mieux se développer verticalement
  • Pour avoir une plus grande congruence et intégrité

 

5. Quelles sont les applications de la psychothérapie brève intégrale ?

La psychothérapie ntégrale peut être bénéfique à toute personne qui souhaite évoluer et aller vers la paix de l'esprit.

 

6. Quelles sont les différentes sortes de "psy" ?

Pour ma part et dès lors que le sens de la guérison est donné par le niveau de conscience du psy, il y a autant de sortes de "psy" que de niveaux de conscience.

  • Psys modernes : psychologie, psychiatrie, psychanalyse, etc.
  • Psys post-modernes ou humanistes: praticiens en hypnose, psychologie énergétique, etc.
  • Psys intégraux : praticiens en thérapie brève intégrale, etc.

 

7. Quelles sont les principales ressources mobilisées par le client ?

  • Thérapie psychologique : la ressource première du client est son mental rationnel (cognition, pensée, etc.).
  • Thérapie brève/psychothérapie/psychologie énergétique/EMDR : le client utilise essentiellement son intelligence émotionnelle (sensations, émotions, ressentis, etc.)
  • Thérapie brève intégrale : les ressources du client proviennent essentiellement de sa conscience. En évoluant (meilleure transcendance et meilleure intégration), elle a un impact positif sur les émotions et la cognition.

 

8. Ai-je besoin d'une thérapie ou d'un coaching ?

Seule la séance d'anamnèse pourra le déterminer. Cela dépendra de l’état d’intégration et de développement vertical de votre conscience et de votre intention de changement (plus orientée vers la paix de l'esprit ou plus orientées vers les compétences ?).

 

9. La thérapie intégrale remplace-t-elle une psychothérapie ou des séances chez le psychologue ?

Oui. Les conflits émotionnels et mentaux sont dus à des conflits de valeurs dans la conscience. La forte diminution des conflits dans la conscience mène à la paix de l'esprit. La paix de l'esprit signifie qu'il n'y a quasiment plus de perturbations émotionnelles et mentales.

 

10. Est-ce contre-indiqué de faire un travail complémentaire à la thérapie brève intégrale ?

Oui, cela risque de diminuer votre intention de changement et votre capacité à lâcher-prise et donc cela risque de freiner le processus.

 

11. Je lis dans vos témoignages que certaines personnes sont sceptiques et que d’autres ont l’impression que c’est de la magie. Pourquoi ?

La plupart des personnes (toutes celles qui ne sont pas arrivées au niveau intégral), ne sont pas conscientes de la dimension intersubjective de leur esprit, c’est-à-dire de leur conscience, de son niveau de développement et des niveaux précédents.

Dans ce contexte, les explications relatives au sens du changement et de la guérison sont réduites aux dimensions objectives et subjectives de l’esprit du client. Il manque la dimension intersubjective, c’est-à-dire la profondeur de l’esprit qui donne le sens à la démarche.

C’est déroutant, mais ce n’est en général pas bloquant pour faire un travail ensemble…car vouloir évoluer, c’est reconnaître intuitivement qu’il y a des niveaux de conscience supérieurs au sien et c’est reconnaître implicitement que sa conscience actuelle ne permet pas de donner le sens, ni à sa souffrance actuelle, ni au mécanisme de la guérison proposée.

 

12. Est-ce qu'une thérapie brève intégrale peut m'aider à avancer dans le domaine professionnel ?

Oui. De nombreuses personnes ont des problématiques de développement professionnel qui reposent sur un problème d'intégration de leur conscience. Un objectif purement thérapeutique ou de développement personnel tel que "être en paix avec mon père" peut avoir des répercussions positives dans les diverses sphères de la vie d'une personne. 

 

13. Allez-vous me conseillez-vous des lectures entre les séances ?

Non. Par contre je vous conseille de lâcher-prise et de laisser faire le processus. 

 

14. Donnez-vous des travaux à faire entre les séances ?

Parfois mais c'est relativement rare.

 

15. Y a-t-il un remboursement de la mutuelle ?

Je ne crois pas, mais je vous invite à vérifier.

 

16. La thérapie brève intégrale peut-elle remplacer une formation en développement personnel ?

Oui, dans la plupart des cas.

 

17. Quels sont les témoignages relatifs à l'intégration de la conscience ?

Découvrez les témoignages relatifs à l'intégration de la conscience.

 

L'essence de la psychothérapie, c'est d'aller vers la paix de l'esprit.

La diminution des conflits de valeurs oriente toutes les disciplines psychothérapeutiques.

Au plus le chemin qui y mène s'éclaire, au plus il est direct et au plus le levier de changement utilisé gagne en efficacité et rapidité! 

Alain Marthoz

Pour aller + loin…

Vous souhaitez vous libérer en profondeur ? Vous souhaitez mettre fin aux conflits en vous ?
 
La thérapie brève intégrale en vous aidant à évoluer vers des objectifs de développement personnel ou relationnel peut vous permettre de vous libérer rapidement des peurs qui participent aux conflits de valeurs entre les divers niveaux de votre conscience.

Demandez des renseignements complémentairesPrenez rendez-vous à Liège (centre)

Mon engagement : vous offrir le prix de la 1ère séance si, à l'issue de celle-ci, je n'ai pas l'intime conviction de pouvoir vous aider par rapport à vos demandes de bien-être et ou de développement personnel.

 

Alain MARTHOZ

Psychopraticien – Coach Intégral

Hypnothérapeute et Coach certifié

Maître Praticien en Hypnose Ericksonienne et PNL

 

 

 

 

 

 

 
keyboard_arrow_up