Conscience guerrière: la force, l'honneur, le pouvoir

Le siège de l'égo, l'archétype de la voie du guerrier - Thérapies brèves, Coaching de vie et professionnel à Liège

conscience-guerriereLa force est en moi ! Je sais ce que je veux et ce qui est bon pour moi !

La conscience "guerrière" constitue la 1ère émergence du Soi en dehors de la tribu. Elle aurait émergé il y environ 10 000 ans pour solutionner les problèmes et les excès de la conscience tribale : superstition, oppression, besoin d’expression personnelle, etc.

La conscience guerrière se retrouve derrière les empires féodaux, les grandes conquêtes de l'histoire, la recherche de pouvoir et de gloire. Les enfants intègrent progressivement ce niveau à partir de l'âge de 5 ou 6 ans.

La moralité égocentrique de la conscience du guerrier a aussi connu des excès et crée des problématiques qu'elle ne pouvait solutionner, ce qui a permis l'émergence de la moralité ethnocentrique de la conscience traditionnelle.

Les valeurs

Les valeurs de la vision du monde "guerrière" sont, entre autres :

  • L’égoïsme sain
  • L’impulsivité saine
  • L’expression de soi
  • La détermination
  • L’héroïsme
  • L'esprit de conquête
  • Etc.

 

La saine version

Dans son aspect sain, la conscience du guerrier procure le sens et les ressources liées aux comportements suivants :

  • Savoir être égoïste de manière saine et appropriée
  • Connaître et respecter ses besoins et ses limites
  • Avoir du respect pour soi-même
  • Savoir prendre sa place
  • Savoir "dire non" avec sérénité et intégrité
  • Savoir faire usage de sa force à bon escient
  • Savoir ce qui est bon pour soi
  • Savoir faire des choix
  • Etc.

 

La version pathologique

Dans son aspect pathologique, la conscience du guerrier suscite des peurs dérivées de la peur de perdre son pouvoir et de la peur que son pouvoir ne soit pas sain ainsi que certaines émotions négatives

  • Peur d'être égoïste
  • Peur de faire le mal
  • Peur de manipuler
  • Peur d'être manipulé
  • Peur d'être dominé
  • Honte
  • Dégoût
  • Colère
  • Rage
  • Impuissance
  • Etc.
La version pathologique de la conscience guerrière conduit à la dépendance vis-à-vis du pouvoir débouchant sur les problématiques suivantes :
 
  • Relations toxiques
  • Soumission
  • Harcèlement
  • Manipulation
  • Jalousie
  • Dépression
  • Burnout
  • Accès de colère
  • Rejet de l'égoïsme
  • Sexisme
  • Injustice
  • Violence
  • Corruption
  • Dépendances (tabac, nourriture, drogue, etc.)
  • Etc.

La version pathologique de la conscience du guerrier participe aux conflits de valeurs et aux problèmes de transcendance avec les autres niveaux de la conscience.

 

Ses liens avec les autres niveaux de la conscience

Les aspects sains des niveaux de conscience précédents la conscience du guerrier sont transcendés et intégrés dans la conscience du guerrier.

Les aspects pathologiques des niveaux précédents la conscience du guerrier sont transcendés et exclus par la conscience du guerrier.

Voici les conséquences pour une personne actualisée au niveau de développement du guerrier:

  • Au niveau intégration, cette personne exprime alors des peurs, émotions négatives, dépendances et problématiques qui reposent en partie sur les niveaux précédents.
  • Au niveau développement vertical, cette personne n’a pas accès à l’ensemble des valeurs, ressources et compétences issues de la conscience du guerrier et des niveaux précédents.

 

Les autres niveaux de conscience

keyboard_arrow_up