Alcoolisme

Comment savoir si on est alcoolique? Comment se sevrer du besoin régulier d'alcool?
Quelles sont les problématiques qui doivent être traitées pour résoudre la dépendance à l'alcool?
Découvrez des témoignages de personnes libérées de l'emprise de l'alcool.

Vous avez constaté que votre petit verre du soir est devenu une bouteille ?
Vous buvez de l’alcool pour gérer votre stress ?
Votre consommation d'alcool a nettement augmenté? 

L'alcoolisme est l'addiction à l'alcool contenu dans les boissons alcoolisées. La personne alcoolique a des troubles mentaux et des troubles du comportement liés à l'alcool. L'alcoolisme se caractérise par une perte de contrôle face à l'alcool, une dépendance physique et une dépendance psychique.

La dépendance physique représente pour la personne alcoolique, l'état où le manque (non-présence du produit dans l'organisme), menant à des troubles constituant ce qu'on appelle le syndrome de sevrage.

La dépendance psychique se subdivise quand à elle en deux groupes : la dépendance psychologique et la dépendance comportementale. La dépendance psychologique représente pour la personne souffrant d'alcoolisme un désir permanent de boire de l'alcool tandis que la dépendance comportementale est liée à des habitudes souvent générées par l'environnement de la personne souffrant d'alcoolisme.

Problématiques souvent associées

Voir aussi:

  • Les peurs pathologiques liées à l'alcoolisme
 

Témoignages

 

Témoignage N°143
Rosanna - Liège (Province)
Thérapie brève: 4 séances
 
Bonjour Monsieur Marthoz,
Je vous envoie ce petit retour pour vous remercier.
Lorsque je suis venue vous voir dans le courant de ce mois de janvier 2019, je souffrais de troubles alimentaires depuis 35 ans et je m’empêchais de penser en buvant chaque soir une bouteille de vin ou autre.
Je me rendais compte depuis des années que mon comportement était destructif, pour moi, mais aussi peut être dans une moindre mesure pour les autres ; je voulais m’en sortir mais je ne voyais pas trop comment.
Je me suis d’abord tournée vers des médicaments pour essayer de ne plus boire, j’ai même essayé des médicaments achetés sur internet tant il m’était difficile d’en parler… sans succès ..
Un jour de janvier alors que je me sentais vraiment mal, je me suis mise en quête d’une personne qui pourrait m’aider à m’en sortir et je suis tombée par hasard, sur Axe intégral.
Lors de mon 1er rendez-vous avec vous, j’étais pleine d’espoir mais je l’avoue, un petit peu dubitative, jamais je n’aurais pu imaginer à quel point votre thérapie allait changer ma vie ; ce 1er rendez-vous vous a permis de déceler ce qui me poussait à un tel comportement..
Nous avons donc fixé notre objectif, et là encore, alors que mon objectif principal était de ne plus boire, vous avez pris la peine de m’expliquer que notre objectif serait que je me sente bien et que de cela découlerait le reste..
Je suis sortie de notre 2ème rendez vous totalement épuisée par le travail que nous avions effectué mais avec l’envie de continuer ! Il faut dire que en travaillant sur une personne qui m’est très proche mais qui m’était terriblement toxique, j’ai eu le sentiment d’être excusez moi la comparaison, comme un évier qui se vide, de tous ces ressentis qui au final me détruisaient.
Après 4 séances, nous avons décidé de commun accord que les choses étaient désormais claires dans ma vie.
Aujourd’hui, 2 mois plus tard, je peux vous dire que vous avez réellement changé ma vie ; non seulement je n’éprouve plus le besoin de boire le soir, mais je n’éprouve plus non plus ce besoin de me « remplir » de nourriture.
De plus, non, ma thérapie n’a pas résolu tous mes problèmes.. mais elle m’a permis de les aborder différemment et cela m’a apporté une certaine sérénité que je ne connaissais plus depuis longtemps.
J’espère de tout cœur que d’autres personnes en souffrance me liront et qu’elles franchiront le pas de votre porte.
Merci pour votre travail, votre profonde humanité et votre professionnalisme.
Cordialement,
XX
 
  
Témoignage N° 103
Annie - Flémalle
Thérapie brève et Coaching personnel: 4 séances
 
Bonjour,
 
Et merci encore pour tous les changements de vie que m'ont apporté ces séances. 
Non seulement elles ont guéri beaucoup de blessures anciennes et pacifié le mental; mais depuis la dernière séance j'ai pu, enfin, avoir le déclic et je n'ai plus fumé de cigarette ni bu d'alcool depuis près d'un mois, avec une incroyable facilité. Je voulais vous tenir au courant.
Bien à vous
 

 

Idées reçues

Pour régler le problème avec l’alcool, la seule solution est d’arrêter de boire !

Faux.

 

FAQ 

Mon problème avec l’alcool est-il lié à mon passé ?

Il est fort probable que votre addiction à l’alcool repose sur des dépendances relationnelles, un problème avec l’assise de votre pouvoir personnel mais aussi sur des problèmes de culpabilité. En bref et comme pour diverses problématiques, cela repose sur un problème d’intégration et de développement vertical de votre conscience et donc d’accès à vos propres ressources personnelles.

 

Puis-je me libérer de mon problème d’alcool ?

Pour autant que vous soyez dans une claire intention d’évoluer et de voir ce problème d’alcool comme un symptôme et non comme le problème principal chez vous, oui, il est fort possible que votre consommation d’alcool diminue nettement et devienne par la suite « normale ».

 

Vais-je devoir arrêter de boire pour résoudre le problème ?

Pour ma part, je conseille toujours à toute personne que consulte et qui s’engage dans un processus de changement et d’évolution, de ne pas prendre la décision soudaine d’arrêter de boire. Pourquoi ?
Tout simplement car tant que la personne ne s’est pas libérée des peurs et problématiques sous-jacentes, l’alcool est utilisé comme un moyen de gérer son stress. C’est la même chose pour les personnes qui veulent arrêter de fumer ou se libérer de compulsion alimentaire par exemple. D’autre part, le fait d’arrêter de boire alors que l’on se trouve dans une démarche d’évolution, introduit un biais ou crée une contradiction puisque d’un côté vous voulez gérer ou contrôler le symptôme (en arrêtant de boire) mais d’un autre côté, vous êtes censé avoir l’intention d’évoluer. Cela n’a pas de sens.

Dans les faits, les personnes constatent naturellement et progressivement que leur consommation d’alcool diminue.

 

Le succès de la démarche est-il garanti ?

Non. Certaines personnes vont se libérer partiellement, d’autres totalement et vont donc de nouveau avoir une relation « normale » vis-à-vis de l’alcool. Malheureusement, certaines personnes, après s’être libérées de peurs et problématiques diverses vont continuer à se sentir dépendantes de l’alcool. Pour ces personnes, il ne reste plus que la démarche de prendre la décision d’arrêter de boire. La bonne nouvelle est que cette décision est cette fois prise avec une conscience plus claire et une détermination plus forte.

 
 

Pour aller vers la solution

Evoluez pour mettre augmenter les chances d'être libéré de l'alcool!

La Thérapie Intégrale® orientée vers des objectifs de développement personnel et relationnel, en agisssant directement sur les racines intersubjectives et émotionnelles de votre addiction à l'alcool, peut vous permettre de vous en libérer partiellement ou totalement.

 

 

 
keyboard_arrow_up