Faire son deuil

Que signifie "faire son deuil"  ?

deuilsVous avez perdu une ou plusieurs personnes chères ?
Vous ne vous remettez pas d'une relation passée ?
Votre colère contre une personne vous mine ?
Vous êtes rempli de tristesse, de manque, de colère, etc.  ?
Vous n’arrivez pas à pardonner ?


Vous devez « lâcher » vos ancêtres pour qu’ils vous portent vers votre futur !

Parfois, une personne peut continuer à souffrir longtemps après le décès d'un proche aimé, suite à une rupture sentimentale, pour cause de colère vis-à-vis d'un tiers, etc. et n'arrive par conséquent pas à faire son deuil de la relation.

S’il est « normal » que vous souffriez et que vous ressentiez de la tristesse, de la peine, etc. pendant une durée allant jusqu’à quelques mois après un évènement tel que la perte d’un être cher, la fin d’une relation amoureuse, etc., ce n’est plus « normal » passé ce délai. Il en est de même pour d’autres émotions telles que la colère, la haine, la frustration, etc. qui perdurent parfois des années après l’évènement.

L’évolution vous pousse à quitter des terres connues pour embrasser la complexité

Si nous nous rencontrons, allez-vous comprendre que votre tristesse, votre colère, etc. ressassées depuis des années vous empêche d’évoluer ? Soyez-en certain·e, l’évolution vous pousse à quitter des terres connues qui vous causent souffrance et manque de sens pour aller vers la sérénité et plus de sens et de complexité.

J’accepte de perdre mes points de repère pour en avoir d'autres !

Le deuil est un moyen que l’évolution met à votre disposition pour que vous puissiez donner le meilleur de vous-même. Des opportunités de deuil et donc d’évolution vous sont ainsi données au travers des décès, des séparations, des conflits, etc. vis-à-vis desquels vous êtes toujours en souffrance.

Faire son deuil consiste ici à nettoyer tous les liens du passé, source de souffrance, avec une personne. Parmi ces liens, souvent très douloureux et parfois sources de pathologies diverses, peuvent se retrouver : manque, nostalgie, regret, culpabilité, colère, incompréhension, impossibilité d'accorder le pardon… 

Problématiques liées

Toutes les problématiques présentes sur ce site nécessitent de faire des deuils pour aller vers la solution!

Voir aussi:

  • Les peurs pathologiques liées aux problèmes de deuils

 

Témoignages

Lisez les témoignages relatifs au deuil: 135 - 125 - 119 - 118 - 113 - 112 - 89 - 86 - 80 - 69 - 54 - 51 - 49 - 43  39 - 22 - 17 - 15.

 

FAQ

1. Pourquoi est-il important de bien faire le deuil de ses ancêtres et de ses anciennes relations affectives ?

Si le deuil n’est pas fait correctement, vous serez freiné. Un deuil non résolu pourra participer à diverses problématiques.

 

2. Que peut me permettre le deuil ?

Il peut vous permettre 3 choses :

  • Moins de conflits de valeurs dans votre conscience
  • Meilleur ancrage dans le moment présent, plus de paix et de sérénité.
  • Davantage de ressources personnelles libérées débouchant sur un meilleur développement vertical


3. Quel lien y a-t-il entre une personne décédée et une problématique particulière ?

En vous libérant de toutes sortes d’émotions négatives enfouies en vous, vous allez avoir une conscience plus intégrée et un meilleur développement vertical de votre conscience. 

Par exemple, le manque et la tristesse liées à des évènements appartenant à un passé lointain réduisent votre accès aux ressources du plan de conscience « pourpre » (spirale dynamique). La colère et la haine provenant d’un passé révolu réduisent vos ressources au niveau du plan de conscience « rouge » et donc vous inhibent dans tout ce qui touche à votre pouvoir personnel, la reconnaissance de vos propres besoins et vos limites, etc.

Il faut voir une problématique particulière (stress, manque de confiance en soi, peur des autres, etc.) comme un signal qui vous indique que le « terrain » de l’évolution de votre conscience n’est pas adapté par rapport à ce que vous voulez vivre et comment vous voulez le vivre.

Les deuils sont un moyen pour optimiser ce terrain et faire « disparaître » vos problématiques.

 

4. Comment savoir si j’ai réellement fait mon deuil d’une personne ou d’une relation ?

Nombre de mes clients me rapportent avoir parlé à de nombreuses reprises d’un de leurs parents avec un praticien en relation d’aide et il est fréquent que je constate que le deuil n’est pas du tout fait ou fait partiellement.  Pour ma part, je peux uniquement le savoir avec certitude avec un client dans mon cabinet.

 

 

 
 

 

 

Pour aller vers la solution...

Libérez-vous rapidement des personnes, animaux, objets, etc. vis-à-vis desquelles vous êtes en souffrance, faites votre deuil ! Vous pouvez vous libérer de tout ressenti négatif vis-à-vis d'une personne en très peu de temps ! 

Toutes les problématiques de deuil peuvent trouver une solution rapide et efficace avec la thérapie brève intégrale et le coaching de vie intégral orientés vers des objectifs de développement personnels et relationnels.

Demandez des renseignements complémentaires  –  Prenez rendez-vous à Liège (centre) et à distance

Mon engagement : vous offrir le prix de la 1ere séance si, à l'issue de celle-ci, je n'ai pas l'intime conviction de pouvoir vous aider par rapport à vos demandes de bien-être et ou de développement personnel.

Alain MARTHOZ

Psychopraticien - Coach Intégral

Hypnothérapeute et Coach certifié

Maître Praticien en Hypnose Ericksonienne et PNL

 

Idées reçues

1. Je ne pense plus à une personne décédée, donc j’ai fait mon deuil !

Ce n’est pas parce que vous ne pensez plus à une personne que le deuil est fait. Nombre de personnes n’ont jamais versé une larme pour un parent décédé et refoulent leurs émotions.

 

2. Si j’aime penser à une personne que j’ai aimée, mais qui n’est plus là, c’est bon pour moi !

C’est une bonne chose de penser de temps en temps aux défunts. Y a-t-il des ressentis de tristesse, manque, colère, etc. ? Si oui, ces émotions freinent votre évolution.

 

3. Si je me libère de ma colère, je ne serai alors plus protégé pour me défendre !

Comme tout un chacun, vous avez sans doute perdu des êtres chers, « reçu des coups », connu l’injustice, etc. Pour faire face à tout cela, vous avez développé une stratégie mentale pour continuer à avancer, faire en sorte de ne plus revivre les expériences négatives du passé et tenter de retrouver le sens dans votre vie.

Cependant et dès lors que vous portez toujours les stigmates de votre passé et que vous en soyez conscient ou non, cette stratégie mentale coexiste avec vos « blessures » du passé. Et ces émotions négatives liées à votre passé vous empêchent d'évoluer.

Et savez-vous comment l’évolution cherche à poursuivre son chemin au travers de vous ? En recréant sans cesse les conditions ou les circonstances de vie nécessaires pour votre évolution. Dans le cas présent, le fait de vous libérer de votre colère de votre passé va justement vous permettre de grandir en conscience et vous n’aurez plus besoin de revivre les mêmes expériences du passé.

 

Les autres groupes de problématiques traitées  

keyboard_arrow_up