Faire son deuil

Que signifie "faire son deuil" ? Comment surmonter un deuil brutal ? Quelles sont les étapes du deuil ?
Comment faire son deuil et se libérer ou se détacher de personnes, animaux, objets, etc. pour évoluer ?
Découvrez les réponses à ces questions au travers des témoignages de personnes qui ont fait leur deuil pour évoluer dans leur vie !

deuilsVous avez perdu une ou plusieurs personnes chères ?
Vous ne vous remettez pas d'une relation passée ?
Votre colère contre une personne vous mine ?
Vous êtes rempli de tristesse, de manque, de colère, etc.  ?
Vous n’arrivez pas à pardonner ?


Vous devez « lâcher » vos ancêtres pour qu’ils vous portent vers votre futur !

Parfois, une personne peut continuer à souffrir longtemps après le décès d'un proche aimé, suite à une rupture sentimentale, pour cause de colère vis-à-vis d'un tiers, etc. et n'arrive par conséquent pas à faire son deuil de la relation.

S’il est « normal » que vous souffriez et que vous ressentiez de la tristesse, de la peine, etc. pendant une durée allant jusqu’à quelques mois après un évènement tel que la perte d’un être cher, la fin d’une relation amoureuse, etc., ce n’est plus « normal » passé ce délai. Il en est de même pour d’autres émotions telles que la colère, la haine, la frustration, etc. qui perdurent parfois des années après l’évènement.

L’évolution vous pousse à quitter des terres connues pour embrasser la complexité

Si nous nous rencontrons, allez-vous comprendre que votre tristesse, votre colère, etc. ressassées depuis des années vous empêche d’évoluer ? Soyez-en certain·e, l’évolution vous pousse à quitter des terres connues qui vous causent souffrance et manque de sens pour aller vers la sérénité et plus de sens et de complexité.

J’accepte de perdre mes points de repère pour en avoir d'autres !

Le deuil est un moyen que l’évolution met à votre disposition pour que vous puissiez donner le meilleur de vous-même. Des opportunités de deuil et donc d’évolution vous sont ainsi données au travers des décès, des séparations, des conflits, etc. vis-à-vis desquels vous êtes toujours en souffrance.

Faire son deuil consiste ici à nettoyer tous les liens du passé, source de souffrance, avec une personne. Parmi ces liens, souvent très douloureux et parfois sources de pathologies diverses, peuvent se retrouver : manque, nostalgie, regret, culpabilité, colère, incompréhension, impossibilité d'accorder le pardon… 

Problématiques liées

Toutes les problématiques présentes sur ce site nécessitent de faire des deuils pour aller vers la solution!

Voir aussi:

  • Les peurs pathologiques liées aux problèmes de deuils

 

Témoignages de personnes qui ont fait leur deuil

Lisez les témoignages relatifs au deuil: 125 - 119 - 118 - 113 - 112 - 89 - 86 - 69 - 43 - 22 - 17 - 15.

 

Témoignage N° 135
Dorothée - Prov. Liège
Thérapie brève: 4 séances
 
 

Étant passée par des moments très difficiles à la suite de mon accouchement et ayant entendu parler de Monsieur Marthoz, j'ai décidé d'essayer une séance. Au début, j'étais sceptique mais au fur et à mesure, j'ai senti comme une libération, la fin d'un deuil. Une nouvelle porte s'est ouverte et elle me permet aujourd'hui de continuer mon chemin plus sereinement, délestée de mes démons passés.

 
 
Témoignage N°119 
Loana - Liège (Province)
Thérapie brève et Coaching personnel: 3 séances
 
 

 "Je suis venue chez vous en ne sachant pas très bien pourquoi je venais. En effet, j'ai une belle vie "un travail, des amis géniaux, une famille sur qui je peux compter, des supers hobbys, l'argent pour partir en vacance et réaliser mes rêves MAIS malgré tout cela il y avait quelque chose qui n'allait pas. De temps à autre il me prenait l'envie de pleurer sans raison, j'avais de plus en plus un certain mal être qui s'installait lorsque je devais me rendre quelque part (foule). Lors de la première séance, vous avez défini le problème. Je n'avais pas encore fait le deuil de ma tante qui était pour moi comme une deuxième maman et le fait qu'un autre évènement traumatisant s'est passé cette année, cela a réveillé les vieilles blessures. Lors de la deuxième thérapie, nous avons traité le problème. Emotionnellement c'était hard car je pleurais tout le temps et il est vrai que les séances d'hypnose m'ont fort fatiguée. Mais quel apaisement par la suite. Un réel retournement de situation. Depuis que ma tante était décédée il m'était impossible de dormir sans une lumière allumée. Le jour même de la 2ème séance, je me suis retrouvée au lit dans le noir total sans aucune peur,... ça m'a surprise car j'ai éteint la lumière sans m'en rendre compte. Depuis lors, je dors toujours sans lumière (vive le gain d'électricité). Je ne concevais pas du tout d'avoir quelqu'un dans ma vie ou même d'avoir un enfant (la raison d'après vous, c'est de nouveau le choc de la perte de ma tante). Quand je sortais avec quelqu'un, j'avais une certaine angoisse à l'idée de me dire que ça pouvait peut être durer. Je n'ai toujours personne actuellement mais je suis contente d'avoir fait le pas de me dire que je peux concevoir d'avoir "ma famille" et que le fait d'avoir quelqu'un n'est pas forcément une chose négative. Que la vie n'est pas forcément moins belle à 2 ou + car elle sera différente de la belle vie que je mène. Si je reste seule, je ne serais pas malheureuse non plus. Lors de la 3ème thérapie, nous avons rectifié 2-3 petites peurs qui étaient toujours présente et nous avons travaillé aussi sur mes autres peurs ainsi que sur les croyances. Je peux vous dire que je ne vois plus l'égoïsme comme un défaut et que ça change ma vie au quotidien. Je suis plus confiante et plus sereine. Je ne vous remercierais jamais assez pour ce que vous avez fait pour moi. Je vous recommande fortement auprès des personnes qui liront mon expérience."

 
Témoignage N°118 
Martine - Liège (Province)
Thérapie brève et Coaching de vie: 3 séances
 
Lorsque je suis venue vous voir, j'étais très angoissée quant à l'avenir de ma fille cadette. J'étais obsédée par sa santé; je ne m'accordais pas le droit d'éprouver de la joie ni d'avoir de projets.
 
Je vivais comme un automate tout en ayant peur de vivre et peur de vieillir (dépendance d'autrui).
 
Grâce à vous, j'ai pris conscience que je n'avais pas fait le deuil de mes parents alors que j'étais persuadée l'avoir fait.
 
3 séances ont suffit pour me libérer, m'apaiser.
 
J'ai pu lâcher prise; j'ai à nouveau des projets; je relativise les choses; je me sens plus légère et je m'accorde le droit d'être heureuse.
 
Certes, les soucis de santé de ma fille sont toujours d'actualité mais je n'anticipe plus, je vis le moment présent (ici et maintenant).
 
Un grand merci monsieur Marthoz.

 

Témoignage N° 116
Amélie - Prov. Liège
Thérapie brève et Coaching personnel: 3 séances
 
Mes consultations ont été très bénéfiques pour moi, cela m’a permis de me poser, de réfléchir à tous ces éléments négatifs et perturbateurs qui ne m’aidaient pas à avancer dans la vie. Vous m’avez aider à mettre le doigt sur ces freins et à en discuter pour pouvoir faire le deuil de mon passé pour enfin avancer.
 
Je me sens plus apaisée et sereine.
 
Je vous remercie pour votre aide.
 
 
Témoignage N°113 - PRO
Joanne - Liège (Province)
Thérapie brève et Coaching professionnel: 5 séances
 
Témoignage :
Après un burn-out en 2010 et 7 ans de thérapie, ma situation personnelle tournait en rond. Chaque fois que j'essayais d'avancer dans la vie, de me libérer de mes angoisses et de ma souffrance morale, j'avais l'impression de me heurter à un mur.
J'étais dans une lutte permanente contre moi-même, une lutte épuisante et vaine.
Je ressentais une grande solitude, comme un vide béant dans la poitrine, quelque chose de très douloureux sans pouvoir la nommer.
 
Avec le soutien de mon mari et après avoir lu de nombreux témoignages plus que positifs, j'ai décidé de contacter M. Marthoz.
Je dois avouer que j'avais très peur d'affronter mes peurs et mes souffrances. M. Marthoz m'y a bien aidée.
 
Après chaque séance, j'ai ressenti une grande fatigue, parfois de la lassitude, comme si je venais de vivre une épreuve telle que le décès d'un proche par exemple.
Au fil des séances, j'ai enfin pu faire le deuil de personnes chères, pourtant disparues depuis de très nombreuses années.
Je me suis également sentie plus légère, l'esprit désencombré, le coeur libéré d'un poids et de souffrances familiales qui finalement ne m'appartenaient pas.
Je me suis débarrassée d'une culpabilité injuste que je traînais depuis l'adolescence.
 
Au terme de la thérapie, j'ai pu voir des changements inespérés s'opérer en moi :
 
- J'ai pris confiance en moi et en l'avenir,
- Je prends beaucoup plus soin de moi et pose mes limites; je me sens également plus féminine (le problème de la culpabilité et de la pression familiale ayant été réglé),
- En prenant confiance en moi et en osant défendre ma candidature, j'ai enfin réussi à changer de métier. Je ne ressens plus d'angoisse le dimanche à l'idée d'aller travailler le lendemain,
- Je ne ressens plus cette solitude trop connue, ni ce trou béant dans la poitrine,
- J'agis beaucoup plus au lieu de laisser mes peurs me submerger,
- J'appréhende les évènements avec plus de légèreté et avec les idées plus claires,
- Je me simplifie la vie,
- Ma maison était le reflet de mon état d'esprit : encombrée, oppressante, désordonnée. Depuis les séances, elle se désencombre petit à petit et tout est (quasi) rangé! 
 
M. Marthoz, un IMMENSE MERCI pour votre aide!

 

Témoignage N° 87 - PRO
Andréa - Liège
Thérapie brève et Coaching professionnel: 5 séances
 
Bonjour Monsieur Marthoz,
 
Depuis plus de 2 ans, je tentais de m'en sortir. Enfin, je suis sur la bonne voie et c'est grâce à vous (en 5 séances seulement).
 
Seule d'abord, j'avais tenté de tenir en me plongeant dans le travail, le rôle de mère, le sport, les programmes tv abrutissants,... Des douleurs abdominales sont apparues (je me suis retrouvée aux urgences), des douleurs musculaires dans les épaules et au dos (nécessitant des infiltrations), des kystes ovariens,... J'ai passé presque une année chez des spécialistes en tous genres (gynécologue, gastro-entérologue, hormonologue, médecin de la clinique de la douleur) et passé un nombre impressionnant d'examens médicaux (scanner, radio, IRM sans compter les prises de sang). Aucun n'a trouvé l'origine de ces maux mais tous m'ont bourrée de médicaments.
 
Il y a un peu plus d'un an, j'avais consulté un psychothérapeute et j'ai cru que j'avais réussi à gérer mon mal être et les douleurs s'étaient atténuées.
 
Cependant, au milieu de cette année, j'ai eu l'impression d'être au fond du gouffre: tous les matins, je me battais pour ne pas sombrer. Pourtant, j'avais, et j'ai toujours (grâce à vous), un homme formidable, deux beaux enfants, une belle maison, un travail,... J'avais tellement peur de décevoir (tant dans ma vie privée que professionnelle) que je n'arrivais plus à être heureuse. Je voulais juste ressentir ce que certains bien plus mal lotis que moi avaient l'air de ressentir: juste de la joie (même un court instant). Je n'avais plus goût à rien, plus rien ne me faisait envie, plus rien ne me tentait,... J'avais juste envie qu'on m'oublie, de m'enfouir sous la couette, d'être seule isolée du monde et surtout des autres. Difficile pour moi d'accepter le mot "dépression" et la chape de fatigue permanente.
 
C'est mon entourage qui a entendu parlé de thérapie brève et m'a conseillé de consulter votre site. Je n'avais plus rien à perdre, j'avais tout tenté alors, après 3 semaines d'hésitations, je vous ai demandé un rendez-vous en urgence par mail. Vous m'avez aidé à accepter le suicide de mon grand-père (en 2002, juste avant mon mariage), à faire le deuil de ma grand-mère (décédée en 2010), à vaincre la peur viscérale de voir mon père se suicider/mourir et à accepter ma mère telle qu'elle est. 
 
Après cinq séances je suis épanouie dans mon travail, dynamique, fière de moi. Pourtant j'étais sceptique mais c'est le corps qui décide de se mettre en accord avec la conscience car les douleurs ne reviennent qu'en période de stress (j'arrive de mieux en mieux à le gérer). C'est avec votre aide que je suis parvenue à sortir la tête de l'eau. Je me remets à vivre et mes proches également. 
 
J'ai conseillé des amis de venir vous voir mais il faut juste qu'ils se sentent prêts car je suis la preuve vivante qu'il suffit de frapper à la bonne porte. 
 
Merci, mille fois merci.
 

 

Témoignage N° 80
Rosalie - Seraing
Thérapie brève: 4 séances
 
Bonjour Monsieur Marthoz,
Je vais toujours aussi bien, merci et c'est grâce à vous!!!
Voici mon témoignage:
"Je pensais que j'étais assez forte que pour arriver à surmonter mes problèmes (décès de mes parents, viol,...) mais je me suis trompée. Un jour, une amie m'a conseillé Monsieur Marthoz. J'étais réticente car j'ai beaucoup de fierté et voulais arriver à avancer toute seule. Mais finalement, j'ai pris rendez-vous et je ne le regrette vraiment pas. Déjà à la première séance (2-3 jours après), je me sentais déjà allégée. L'envie d'avancer et l'énergie me revenaient. Grâce à seulement quatre séances, j'ai réussi à accepter ce que je ne pensais pas pouvoir accepter. Les pages se tournent toute en étant toujours présentes. C'est incroyable, mais j'arrive à voir la vie autrement et j'accepte mon passé avec sourire. Merci de tout coeur, Monsieur Marthoz".
 
Je me réjouis de vous lire prochainement:-)
Bien à vous,

 

Témoignage N° 69
Josepha - Spa
Thérapie brève: 4 séances
 
Monsieur Marthoz 
Je souhaitais encore une fois vous remercier pour le travail effectué grâce à vous . En 3 séances vous m'avez aidé à faire le deuil de mon sentiment d'abandon et le deuil de ma relation avec mon ex compagnon
 
Je ne sais pas quelle sera ma route mais les blessures qui m'ont amené vers vous sont en bonne voie de guérison .
 
Merçi pour votre écoute, votre professionnalisme ... 
Il n'a pas de hasard dans la vie , il n'a y que des rencontres et celle ci me fut bénéfique
 
Témoignage N° 54
Laura - Liège
Thérapie brève: 5 séances
 
monsieur marthoz, je tiens à vous remercier de m'avoir accompagnée tout au long de ce chemin..il était fait de doutes et de peurs..mais aussi et surtout de tristesse.vous m'avez pemis de penser sereinement à ma maman disparue..enfin, j'ai pu faire le deuil..après trois ans..
depuis un peu plus de deux mois de thérapie, beaucoup de choses ont changé..j'ai aussi repris confiance en moi, chose qu'il métait impossible de concevoir.;mon égo est regonfflé à bloc à présent et je me sens prete à affronter l'avenir sans me poser des milliers de questions.
ensuite, et un point très important dans ma vie, les problèmes de poids que je m'acharne à résoudre depuis quelques années déjà me semblent en bonne voie de guérison et de résolution.la nourriture n'est plus pour moi un moyen de compenser.
dans ma maison, le calme est revenu et mes rapports aux autres se sont considérablement améliorés.
j'ai retrouvé, grace à vous (et à moi), une joie de vivre que j'avais perdue...
un pincement au coeur tout de meme en sortant de votre bureau..
je souligne aussi votre formidable empathie..
je ne vous oublie pas et me souviendrai de vous, soyez en sur!!!
je vous remercie de tout mon coeur.
biensur, lorsque j'aurai atteints mon poids tant convoité je vous ferai signe!!!!!!!
mille merci, je vous envoie plein de pensées positives!!!!
 
Témoignage N° 51 - PRO
Julia - Soumagne
Thérapie brève et Coaching professionnel: 4 séances
 
Mon épanouissement professionnel est un point délicat depuis de nombreuses années et ce, malgré des changements réguliers. Désireuse d’avancer et d’y voir clair, je me suis une nouvelle fois lancée dans une procédure de recrutement en plus de mes deux activités en cours.
 
Mais il me fallait tenter de comprendre mes blocages car à l’insu de ce recrutement qui s’est soldé positivement pour moi, des angoisses ont très vite repris le pas…. J’avais aujourd’hui envie d’une nouvelle méthode que je ne connaissais pas mais qui m’apparaissait comme plus directe. J’ai donc contacté Monsieur Marthoz dont on m’avait parlé.
 
Je n’ai pas été déçue du tout, que du contraire. Dès la première séance, l’anamnèse à révéler que le « problème professionnel » était un prétexte. Derrière ce mal de vivre, se cachait mon relationnel compliqué avec ma maman décédée il y a quelques années et mon organisation de vie en tant que mère célibataire avec mon petit garçon. Une sorte de culpabilité d’abandonner mon fils au profit de ma situation personnelle….Bref des poids très lourd à porter toute seule.
 
Les séances suivantes ont été consacrées à ce travail, me faire accepter ce deuil de ma maman et me déculpabiliser par rapport à mon enfant en me faisant également reprendre confiance en moi par rapport à mes compétences professionnelles.
 
Beaucoup de choses ont bougé pour moi pendant ces séances mais surtout après ; beaucoup d’émotions qui aujourd’hui me permettent de vivre sereinement ce manque d’une maman. Je suis passée d’une situation de tristesse intense enfouie en moi à une acceptation d’une évidence tout en conservant les images positives. Aujourd’hui, je ne pleure plus à pensant à elle, je suis confiante en moi face à mon nouveau défi professionnel et j’apprends à croire aux capacités d’adaptation de mon petit garçon…La boule au ventre est digérée et je me fais, tout simplement, confiance.
 
Au final, une magnifique expérience avec un « magicien » des temps modernes…

 

Témoignage N° 49
Henriette - Aywaille
Thérapie brève: 3 séances
 
Je suis donc venue vous consulter, car j'éprouvais de grandes difficultés à m'épanouir dans le cadre de mes études. En effet, j'ai choisi d'étudier la même profession que mon papa.(Mon papa est décédé depuis 10 ans.)
Je suis donc régulièrement en contact avec des personnes qui ont bien connu mon papa. A chaque rencontre avec ces personnes, je me sentais fragile, émue, nulle. Je complexais en pensant qu'on allait me comparer à lui. Je perdais donc tous mes moyens. Ces situations prenaient des proportions infernales avec des répercussions négatives dans ma vie de tous les jours.
J'ai décidé que tout cela devait s'arrêter!
Durant le premier entretien, Monsieur Marthoz m'a informé que le deuil de mon papa n'avait pas été fait, et cela expliquait certaines de ces situations difficiles.Durant la deuxième séance, j'ai pu grâce à Monsieur Marthoz, faire le deuil de mon papa
Assez vite, j'ai constaté les effets positifs. C'est impressionnant!
Je suis revenue pour une troisième séance pour travailler sur des peurs qui me hantaient. De nouveau, les résultats sont formidables!
Je regrette de ne pas avoir entrepris ce travail sur moi-même plus tôt!
 
Bonne journée, Monsieur Marthoz.
 
Témoignage N° 43 
Dorylys - Chaudfontaine
Thérapie brève et Coaching personnel: 3 séances
 
Cela faisait plus d'1,5 ans que je n'arrivais pas à faire le deuil de ma maman. Je me sentais souvent sans force et pleurais dès que je parlais d'elle. Mon papa étant toujours vivant et en maison de repos, j'étais trop triste de penser qu'il allait devoir me quitter aussi un jour. Je n'ai jamais consulté car dans ma famille, il fallait être fort et aller de l'avant. Mais je ne pouvais plus continuer dans cet état, j'ai cherché sur internet plus un "coach" un "psychothérapeute" car je voulais continuer à aller de l'avant. Je n'avais pas envie d'analyser mon passé. Je sais de quoi il a été fait et plus rien n'y changera, c'était à moi de changer.
Dans mes recherches sur internet je suis tombée sur le site de M. Marthoz et bizarrement je sentais que c'était ce qu'il me fallait et en plus, ce n'est pas trop loin de chez moi. J'ai donc pris contact et finalement j'ai franchi le pas du rendez-vous.
C'est incroyable et pourtant vrai, en 3 séances, j'ai fait le deuil de ma maman, j'ai accepté que la vie de mon papa n'est pas éternel. J'étais devenue sereine. A ce jour, mon papa est décédé et j'ai pu affronter ce douloureux instant grâce à ces séances. Merci M. Marthoz, vous m'aviez dit à la première séance que vous n'êtes ni un devin, ni un magicien mais que vous sauriez, si je le voulais aussi, me guider vers un mieux. Je peux certifier en tout cas que vous êtes professionnelle et que pour moi, j'ai trouvé avec vous ce que je cherchais : continuer ma route en toute sérénité. Encore merci et je n'hésite pas d'ailleurs à parler de vous à mes amies qui ont besoin d'aide.
 
Deuils
Témoignage N° 39 
Florence - Waremme
Thérapie brève: 5 séances
 
Après avoir fait une thérapie chez Mr MARTHOZ, je me suis retrouvée.J'ai pu faire le deuil de mon père et de ma mère, et maintenant je passe devant chez mon frère sans appréhension, je ne lui pardonne pas mais je suis soulagée d'un gros poids, que je ne savais pas porter Pour ce qui est de mon mari, tous est revenu comme avant, on discute, ce qui n'était plus arrivé depuis longtemps.
Je suis heureuse maintenant, pourtant j'étais sceptique avec la méthode de Mr Marthoz mais suis heureuse d'y avoir été.Merci, Mr Marthoz de m'avoir apaisée 
 
Stress - Deuil
Témoignage N° 22
Gilles - Liège
Thérapie brève: 3 séances
 
"Au départ, mon but étais de diminuer mon stress général, comme M. Marthoz me l'as expliqué, les sources de stress sont multiples, et souvent cela se retrouve d'abord dans des deuils mal "digérés".
Ainsi lors de mes premières séances, le but était de faire le deuil de mes parents, décédés tout les 2 lorsque j'étais encore jeune. Au départ rien que le fait de penser à eux me rendait triste, au fil de séance, je ne finis par ne plus avoir de tristesse en repensant a eux, la douleur avait disparu, j'avais accepté le fait qu'ils soient décèdés...
Je n'ai malheureusement pas continué les séances par faute de temps et de moyens mais je le conseille a toute personne désirant se faire accompagner pour un coaching personnel d'aller voir M. Marthoz."
 
Témoignage N° 17 
Anne - Trois-Ponts
Thérapie brève: 6 séances
 
J'ai Contacté m. Marthoz pour des problèmes de poids. Je mangeais par impulsions lorsqu'un sentiment de stress, d'ennui, de fatigue m'envahissait.
J'avais déjà entrepris une multitude de régimes mais toujours avec le même constat: affamée, obsédée par la nourriture que je ne "pouvais pas" ingurgiter en période de diète, je n'ai jamais réussi à me stabiliser et l'effet "yoyo" s'est vite installé.
J'ai donc décidé de remédier à la cause de ces irrépressibles besoins de manger. Au bout de quelques entrevues, après avoir fait le deuil de ma grand-mère, digérer ma mère, apaisé mes relations avec mes enfants et rompu avec de mauvaises croyances alimentaires, j'ai senti rapidement mes envies de grignotage se taire pour devenir quasi inexistantes. Aujourd'hui, je perds aisément mes kilos superflus, sans frustration, je me suis mise à courir et ma vie semble enfin s'être dénouée... Merci.

 

TOC - Deuil
Témoignage N° 15
Véronique - Grâce-Hollogne
Thérapie brève: 5 séances
 
Depuis la dernière séance, je touche encore un peu à mes sourcils et mais je n'en ai pratiquement plus arraché. Depuis 2 semaines, mes sourcils repoussent et cela fait énormément plaisir de voir ça!!! « ...» Donc GROSSE amélioration voire GUERISON assurée! «...».
Je vous remercie de tout ce que vous avez fait, même si j'avoue ne pas y avoir cru tout le temps! J'ai remarqué des succés étonnant avec le traitement du deuil de mes grands-parents et maintenant avec mes sourcils. Passez de bonnes fêtes de pâques et j'espère que je n'aurai plus à vous contacter pour un problème de sourcil!

 

Pour aller vers la solution

Libérez-vous rapidement des personnes, animaux, objets, etc. vis à vis desquelles vous êtes en souffrance, faites votre deuil!
Vous pouvez vous libérer de tout ressenti négatif vis-à-vis d'une personne en très peu de temps! - Liège

Toutes les problématiques de deuil peuvent trouver une solution rapide et efficace avec la Thérapie Intégrale® et le Coaching Intégral orientés vers des objectifs de développement personnels et relationnels.

Demandez des renseignements complémentaires  -  Prenez rendez-vous à Liège (centre)

Mon engagement: vous offrir le prix de la 1ère séance si, à l'issue de celle-ci, je n'ai pas l'intime conviction de pouvoir vous aider par rapport à vos demandes de bien-être et de développement professionnel.

 

 

 

 

 

 

 

 
 
alain-marthoz-7

Alain MARTHOZ
Psychopraticien Intégral et Coach Intégral

Hypnothérapeute et Coach certifié
Maître Praticien en Hypnose Éricksonienne et PNL

 

FAQ

1. Pourquoi est-il important de bien faire le deuil de ses ancêtres et de ses anciennes relations affectives ?

Si le deuil n’est pas fait correctement, vous serez freiné. Un deuil non résolu pourra participer à diverses problématiques.

 

2. Que peut me permettre le deuil ?

Il peut vous permettre 3 choses :

  • Moins de conflits de valeurs dans votre conscience
  • Meilleur ancrage dans le moment présent, plus de paix et de sérénité.
  • Davantage de ressources personnelles libérées débouchant sur un meilleur développement vertical

 

3. Quel lien y a-t-il entre une personne décédée et une problématique particulière ?

En vous libérant de toutes sortes d’émotions négatives enfouies en vous, vous allez avoir une conscience plus intégrée et un meilleur développement vertical de votre conscience. 

Par exemple, le manque et la tristesse liées à des évènements appartenant à un passé lointain réduisent votre accès aux ressources du plan de conscience « pourpre » (spirale dynamique). La colère et la haine provenant d’un passé révolu réduisent vos ressources au niveau du plan de conscience « rouge » et donc vous inhibent dans tout ce qui touche à votre pouvoir personnel, la reconnaissance de vos propres besoins et vos limites, etc.

Il faut voir une problématique particulière (stress, manque de confiance en soi, peur des autres, etc.) comme un signal qui vous indique que le « terrain » de l’évolution de votre conscience n’est pas adapté par rapport à ce que vous voulez vivre et comment vous voulez le vivre.

Les deuils sont un moyen pour optimiser ce terrain et faire « disparaître » vos problématiques.

 

4. Comment savoir si j’ai réellement fait mon deuil d’une personne ou d’une relation ?

Nombre de mes clients me rapportent avoir parlé à de nombreuses reprises d’un de leurs parents avec un praticien en relation d’aide et il est fréquent que je constate que le deuil n’est pas du tout fait ou fait partiellement.  Pour ma part, je peux uniquement le savoir avec certitude avec un client dans mon cabinet.

 

Idées reçues

1. Je ne pense plus à une personne décédée, donc j’ai fait mon deuil !

Ce n’est pas parce que vous ne pensez plus à une personne que le deuil est fait. Nombre de personnes n’ont jamais versé une larme pour un parent décédé et refoulent leurs émotions.

 

2. Si j’aime penser à une personne que j’ai aimée, mais qui n’est plus là, c’est bon pour moi !

C’est une bonne chose de penser de temps en temps aux défunts. Y a-t-il des ressentis de tristesse, manque, colère, etc. ? Si oui, ces émotions freinent votre évolution.

 

3. Si je me libère de ma colère, je ne serai alors plus protégé pour me défendre !

Comme tout un chacun, vous avez sans doute perdu des êtres chers, « reçu des coups », connu l’injustice, etc. Pour faire face à tout cela, vous avez développé une stratégie mentale pour continuer à avancer, faire en sorte de ne plus revivre les expériences négatives du passé et tenter de retrouver le sens dans votre vie.

Cependant et dès lors que vous portez toujours les stigmates de votre passé et que vous en soyez conscient ou non, cette stratégie mentale coexiste avec vos « blessures » du passé. Et ces émotions négatives liées à votre passé vous empêchent d'évoluer.

Et savez-vous comment l’évolution cherche à poursuivre son chemin au travers de vous ? En recréant sans cesse les conditions ou les circonstances de vie nécessaires pour votre évolution. Dans le cas présent, le fait de vous libérer de votre colère de votre passé va justement vous permettre de grandir en conscience et vous n’aurez plus besoin de revivre les mêmes expériences du passé.

 

Les autres groupes de problématiques traitées  

keyboard_arrow_up