Faire son deuil

Se détacher pour évoluer - Thérapies brèves et Coaching de vie à Liège

deuilsVous avez perdu une ou plusieurs personnes chères?
Vous ne vous remettez pas d'une relation passée?
Vous souffrez chaque fois que vous pensez à un proche décédé?
Votre colère contre une personne vous mine?
Votre deuil n'en finit pas?
Vous êtes rempli de tristesse, de manque, de colère, etc. ?
Vous n’arrivez pas à pardonner ?

Vous avez peur de perdre vos points de repère?
Vous avez peur de vous sentir seul (e) si vous "laissez partir" mes ancêtres?
Vous avez peur de vous sentir sans protection si vous n'avez plus votre colère?

Vous devez « lâcher » vos ancêtres pour qu’ils vous portent vers votre futur !

Parfois, une personne peut continuer à souffrir longtemps après le décès d'un proche aimé, suite à une rupture sentimentale, pour cause de colère vis-à-vis d'un tiers, etc. et n'arrive par conséquent pas à faire son deuil de la relation.

S’il est « normal » que vous souffriez et que vous ressentiez de la tristesse, de la peine, etc. pendant une durée allant jusqu’à quelques mois après un évènement tel que la perte d’un être cher, la fin d’une relation amoureuse, etc., ce n’est plus « normal » passé ce délai. Il en est de même pour d’autres émotions telles que la colère, la haine, la frustration, etc. qui perdurent parfois des années après l’évènement.

L’évolution vous pousse à quitter des terres connues pour embrasser la complexité

Si nous nous rencontrons, allez-vous comprendre que votre tristesse, votre colère, etc. ressassées depuis des années vous empêche d’évoluer ? Soyez-en certain(e), l’évolution vous pousse à quitter des terres connues qui vous causent souffrance et manque de sens pour aller vers la sérénité et plus de sens et de complexité.

J’accepte de perdre mes points de repère pour en avoir d'autres!

Le deuil est un moyen que l’évolution met à votre disposition pour que vous puissiez donner le meilleur de vous-même. Des opportunités de deuil et donc d’évolution vous sont ainsi données au travers des décès, des séparations, des conflits, etc. vis-à-vis desquels vous êtes toujours en souffrance.

Faire son deuil consiste ici à nettoyer tous les liens du passé, source de souffrance, avec une personne. Parmi ces liens, souvent très douloureux et parfois sources de pathologies diverses, peuvent se retrouver: manque, nostalgie, regret, culpabilité, colère, incompréhension, impossibilité d'accorder le pardon... 

 

Problématiques liées

Tous les cas de figure présents sur ce site nécessitent de faire des deuils pour aller vers la solution!

Voir aussi:

  • Les peurs pathologiques liées aux problèmes de deuils
 
 

FAQ

Pourquoi est-il important de bien faire le deuil de ses ancêtres et de ses anciennes relations affectives ?

Si le deuil n’est pas fait correctement, vous serez freiné. Un deuil non résolu pourra particier à diverses problématiques.

 

Que peut me permettre le deuil ?

Il peut vous permettre 3 choses:

  • Moins de conflits de valeurs dans votre conscience
  • Meilleur ancrage dans le moment présent, plus de paix et de sérénité.
  • Davantage de ressources personnelles libéres débouchant sur un meilleur développement vertical

 

Quel lien y a-t-il entre une personne décédée et une problématique particulière ?

En vous libérant de toutes sortes d’émotions négatives enfouies en vous, vous allez avoir une conscience plus intégrée et un meilleur développement vertical de votre conscience. 

Par exemple, le manque et la tristesse liés à des évènements appartenant à un passé lointain réduisent votre accès aux ressources du plan de conscience « pourpre » (spirale dynamique). La colère et la haine provenant d’un passé révolu réduisent vos ressources au niveau du plan de conscience « rouge » et donc vous inhibent dans tout ce qui touche à votre pouvoir personnel, la reconnaissance de vos propres besoins et vos limites, etc.

Il faut voir une problématique particulière (stress, manque de confiance en soi, peur des autres, etc.) comme un signal qui vous indique que le « terrain » de l’évolution de votre conscience n’est pas adapté par rapport à ce que vous voulez vivre et comment vous voulez le vivre.

Les deuils sont un moyen pour optimiser ce terrain et faire « disparaître » vos problématiques.

 

Comment savoir si j’ai réellement fait mon deuil d’une personne ou d’une relation ?

Nombre de mes clients me rapportent avoir parlé à de nombreuses reprises d’un de leurs parents avec un praticien en relation d’aide et il est fréquent que je constate que le deuil n’est pas du tout fait ou fait partiellement.  Pour ma part, je peux uniquement le savoir avec certitude avec un client dans mon cabinet.

 

Idées reçues

Je ne pense plus à une personne décédée, donc j’ai fait mon deuil !

Ce n’est pas parce que vous ne pensez plus à une personne que le deuil est fait. Nombre de personnes n’ont jamais versé une larme pour un parent décédé et refoulent leurs émotions.

 

Si j’aime penser à une personne que j’ai aimée mais qui n’est plus là, c’est bon pour moi !

C’est une bonne chose de penser de temps en temps aux défunts. Y a-t-il des ressentis de tristesse, manque, colère, etc. ? Si oui, ces émotions freinent votre évolution.

 

Si je me libère de ma colère, je ne serai alors plus protégé pour me défendre !

Comme tout un chacun, vous avez sans doute perdu des êtres chers, « reçu des coups », connu l’injustice, etc. Pour faire face à tout cela, vous avez développé une stratégie mentale pour continuer à avancer, faire en sorte de ne plus revivre les expériences négatives du passé et tenter de retrouver le sens dans votre vie.

Cependant et dès lors que vous portez toujours les stigmates de votre passé et que vous en soyez conscient ou non, cette stratégie mentale coexiste avec vos « blessures » du passé. Et ces émotions négatives liées à votre passé vous empêchent d'évoluer.

Et savez-vous comment l’évolution cherche à poursuivre son chemin au travers de vous ? En recréant sans cesse les conditions ou les circonstances de vie nécessaires pour votre évolution. Dans le cas présent, le fait de vous libérer de votre colère de votre passé va justement vous permettre de grandir en conscience et vous n’aurez plus besoin de revivre les mêmes expériences du passé.

 
 

Témoignages

Témoignage N°125
Julie - Prov. de Liège - 4 séances
 
temoignage-femmeMonsieur Marthoz,
Il y a quelques mois je suis venue vers vous (conseillée par des collègues) car je vivais dans la tristesse, l’émotion et la colère suite à des décès très rapprochés dans ma famille.  Vous avez écouté mes souffrances et compris ma « colère »  face à ces injustices.
 
Vous m’avez ouvert les yeux sur bien d’autres sujets et aujourd’hui grâce à votre thérapie « particulière » pour moi… je peux revivre en faisant le deuil de mes proches (même si le manque et la tristesse sont toujours présents).  Le temps fera le « reste ».
 
J’ai pu également arrêter de surprotéger mon entourage qui au final peut vivre à mes côtés en toute quiétude.  Je pense souvent à nos conversations quand je me pose des questions et que je parviens à passer des caps et à être plus sereine.
 
Bonne continuation à vous et encore MERCI
 
 
 
Témoignage N°119 
Loana - Liège (Province) - 3 séances

 temoignage-femme"Je suis venue chez vous en ne sachant pas très bien pourquoi je venais. En effet, j'ai une belle vie "un travail, des amis géniaux, une famille sur qui je peux compter, des supers hobbys, l'argent pour partir en vacance et réaliser mes rêves MAIS malgré tout cela il y avait quelque chose qui n'allait pas. De temps à autre il me prenait l'envie de pleurer sans raison, j'avais de plus en plus un certain mal être qui s'installait lorsque je devais me rendre quelque part (foule). Lors de la première séance, vous avez défini le problème. Je n'avais pas encore fait le deuil de ma tante qui était pour moi comme une deuxième maman et le fait qu'un autre évènement traumatisant s'est passé cette année, cela a réveillé les vieilles blessures. Lors de la deuxième thérapie, nous avons traité le problème. Emotionnellement c'était hard car je pleurais tout le temps et il est vrai que les séances d'hypnose m'ont fort fatiguée. Mais quel apaisement par la suite. Un réel retournement de situation. Depuis que ma tante était décédée il m'était impossible de dormir sans une lumière allumée. Le jour même de la 2ème séance, je me suis retrouvée au lit dans le noir total sans aucune peur,... ça m'a surprise car j'ai éteint la lumière sans m'en rendre compte. Depuis lors, je dors toujours sans lumière (vive le gain d'électricité). Je ne concevais pas du tout d'avoir quelqu'un dans ma vie ou même d'avoir un enfant (la raison d'après vous, c'est de nouveau le choc de la perte de ma tante). Quand je sortais avec quelqu'un, j'avais une certaine angoisse à l'idée de me dire que ça pouvait peut être durer. Je n'ai toujours personne actuellement mais je suis contente d'avoir fait le pas de me dire que je peux concevoir d'avoir "ma famille" et que le fait d'avoir quelqu'un n'est pas forcément une chose négative. Que la vie n'est pas forcément moins belle à 2 ou + car elle sera différente de la belle vie que je mène. Si je reste seule, je ne serais pas malheureuse non plus. Lors de la 3ème thérapie, nous avons rectifié 2-3 petites peurs qui étaient toujours présente et nous avons travaillé aussi sur mes autres peurs ainsi que sur les croyances. Je peux vous dire que je ne vois plus l'égoïsme comme un défaut et que ça change ma vie au quotidien. Je suis plus confiante et plus sereine. Je ne vous remercierais jamais assez pour ce que vous avez fait pour moi. Je vous recommande fortement auprès des personnes qui liront mon expérience."

 
 
 
 
Témoignage N°118 
Martine - Liège (Province) - 3 séances
temoignage-femme
Lorsque je suis venue vous voir, j'étais très angoissée quant à l'avenir de ma fille cadette. J'étais obsédée par sa santé; je ne m'accordais pas le droit d'éprouver de la joie ni d'avoir de projets.
 
Je vivais comme un automate tout en ayant peur de vivre et peur de vieillir (dépendance d'autrui).
 
Grâce à vous, j'ai pris conscience que je n'avais pas fait le deuil de mes parents alors que j'étais persuadée l'avoir fait.
 
3 séances ont suffit pour me libérer, m'apaiser.
 
J'ai pu lâcher prise; j'ai à nouveau des projets; je relativise les choses; je me sens plus légère et je m'accorde le droit d'être heureuse.
 
Certes, les soucis de santé de ma fille sont toujours d'actualité mais je n'anticipe plus, je vis le moment présent (ici et maintenant).
 
Un grand merci monsieur Marthoz.
 
 
 
Témoignage N°113
Joanne - Liège (Province) - 5 séances
temoignage-femmeTémoignage :
Après un burn-out en 2010 et 7 ans de thérapie, ma situation personnelle tournait en rond. Chaque fois que j'essayais d'avancer dans la vie, de me libérer de mes angoisses et de ma souffrance morale, j'avais l'impression de me heurter à un mur.
J'étais dans une lutte permanente contre moi-même, une lutte épuisante et vaine.
Je ressentais une grande solitude, comme un vide béant dans la poitrine, quelque chose de très douloureux sans pouvoir la nommer.
 
Avec le soutien de mon mari et après avoir lu de nombreux témoignages plus que positifs, j'ai décidé de contacter M. Marthoz.
Je dois avouer que j'avais très peur d'affronter mes peurs et mes souffrances. M. Marthoz m'y a bien aidée.
 
Après chaque séance, j'ai ressenti une grande fatigue, parfois de la lassitude, comme si je venais de vivre une épreuve telle que le décès d'un proche par exemple.
Au fil des séances, j'ai enfin pu faire le deuil de personnes chères, pourtant disparues depuis de très nombreuses années.
Je me suis également sentie plus légère, l'esprit désencombré, le coeur libéré d'un poids et de souffrances familiales qui finalement ne m'appartenaient pas.
Je me suis débarrassée d'une culpabilité injuste que je traînais depuis l'adolescence.
 
Au terme de la thérapie, j'ai pu voir des changements inespérés s'opérer en moi :
 
- J'ai pris confiance en moi et en l'avenir,
- Je prends beaucoup plus soin de moi et pose mes limites; je me sens également plus féminine (le problème de la culpabilité et de la pression familiale ayant été réglé),
- En prenant confiance en moi et en osant défendre ma candidature, j'ai enfin réussi à changer de métier. Je ne ressens plus d'angoisse le dimanche à l'idée d'aller travailler le lendemain,
- Je ne ressens plus cette solitude trop connue, ni ce trou béant dans la poitrine,
- J'agis beaucoup plus au lieu de laisser mes peurs me submerger,
- J'appréhende les évènements avec plus de légèreté et avec les idées plus claires,
- Je me simplifie la vie,
- Ma maison était le reflet de mon état d'esprit : encombrée, oppressante, désordonnée. Depuis les séances, elle se désencombre petit à petit et tout est (quasi) rangé! 
 
M. Marthoz, un IMMENSE MERCI pour votre aide!
 
 
 
Témoignage N°112
Julie - Liège (Province) - 3 séances
 
temoignage-femmeVoici mon témoignage
"Le boulot était devenu un problème insurmontable. Après avoir "exploser" un jour au bureau sans pouvoir contrôler cette colère et cette agressivité que je sentais monter en moi depuis des mois, j'ai été mise au repos 3 semaines. Au fur et à mesure que les semaines passaient, au lieu de s'améliorer, la situation empirait. J'avais des angoisses qui ne me quittaient pas jour et nuit et j'étais incapable de reprendre le travail comme prévu. Je me suis rendue compte que le repos ne serait pas suffisant et que je devais chercher de l'aide. 
 
J'avais déjà fait une thérapie classique suite au décès de mon bébé il y a 8 ans et n'avait pas l'énergie pour me relancer dans ce genre de suivi. C'est là que j'ai trouvé via internet le nom de M. Marthoz qui proposait des thérapies brèves. Ce sont les témoignages qui m'ont incitée à prendre rendez-vous.
 
Après la première séance de prise de contact qui a révélé que le boulot n'était que la "cerise sur le gâteau", j'y suis retournée 2 jours plus tard et quand je suis sortie du cabinet de M. Marthoz, aussi incroyable que cela puisse paraître, je n'avais plus d'angoisses ! et je sentais à nouveau l'énergie circuler en moi.
 
Juste avant la troisième séance, je devais reprendre le boulot, ce que j'ai fait en étant tout de même un peu stressée. Heureusement ma troisième séance était prévue quelques jours plus tard et m'a permis de relativiser. Cela fait un mois et demi que j'ai repris le boulot et même si tout n'est pas parfait, je sens que j'évolue dans le bon sens. Encore merci Monsieur Marthoz. Je pense revenir vous voir pour régler d'autres problèmes qui m'empêchent d'avancer comme je le souhaiterais..."
 
Bien à vous,
 
 
 
Témoignage N° 89
Jessica - Dalhem - 2 séances

 

temoignage-femmeJe fus amenée à avoir recours à l'hypnose pour cause de dépendance affective. Suite à une rupture amoureuse d'une relation très fusionelle qui a durée 2 ans et demi j'étais profondément triste. En plus de cela je n'avais pas fais le deuil de mon père décédé 4 mois auparavant. Lors de ma visite j'avais quelques doutes quant à l'hypnose pourtant lors de la première séance je sentais déjà une différence. Apres la deuxième séance tout était réglé pour moi. J'étais agréablement surprise du résultat puisque j'ai réussi à remanger, a m'amuser comme je le faisais avant et maintenant j'arrive à avoir d'autres relations amoureuses sans être accro à la personne. Depuis ce jour j'ai deja recommande l'hypnose et plus précisément Monsieur Marthoz aux membres de ma famille et à mes ami(e)s. 

 
 
 
Témoignage N° 80
Rosalie - Seraing - 4 séances
 
temoignage-femmeBonjour Monsieur Marthoz,
Je vais toujours aussi bien, merci et c'est grâce à vous!!!
Voici mon témoignage:
"Je pensais que j'étais assez forte que pour arriver à surmonter mes problèmes (décès de mes parents, viol,...) mais je me suis trompée. Un jour, une amie m'a conseillé Monsieur Marthoz. J'étais réticente car j'ai beaucoup de fierté et voulais arriver à avancer toute seule. Mais finalement, j'ai pris rendez-vous et je ne le regrette vraiment pas. Déjà à la première séance (2-3 jours après), je me sentais déjà allégée. L'envie d'avancer et l'énergie me revenaient. Grâce à seulement quatre séances, j'ai réussi à accepter ce que je ne pensais pas pouvoir accepter. Les pages se tournent toute en étant toujours présentes. C'est incroyable, mais j'arrive à voir la vie autrement et j'accepte mon passé avec sourire. Merci de tout coeur, Monsieur Marthoz".
 
Je me réjouis de vous lire prochainement:-)
Bien à vous,
 
 
 
Témoignage N° 69
Josepha - Spa - 4 séances
 
temoignage-femmeMonsieur Marthoz 
Je souhaitais encore une fois vous remercier pour le travail effectué grâce à vous . En 3 séances vous m'avez aidé à faire le deuil de mon sentiment d'abandon et le deuil de ma relation avec mon ex compagnon
 
Je ne sais pas quelle sera ma route mais les blessures qui m'ont amené vers vous sont en bonne voie de guérison .
 
Merçi pour votre écoute, votre professionnalisme ... 
Il n'a pas de hasard dans la vie , il n'a y que des rencontres et celle ci me fut bénéfique
 
 
 
Témoignage N° 43 
Dorylys - Chaudfontaine - 3 séances
temoignage-femmeCela faisait plus d'1,5 ans que je n'arrivais pas à faire le deuil de ma maman. Je me sentais souvent sans force et pleurais dès que je parlais d'elle. Mon papa étant toujours vivant et en maison de repos, j'étais trop triste de penser qu'il allait devoir me quitter aussi un jour. Je n'ai jamais consulté car dans ma famille, il fallait être fort et aller de l'avant. Mais je ne pouvais plus continuer dans cet état, j'ai cherché sur internet plus un "coach" un "psychothérapeute" car je voulais continuer à aller de l'avant. Je n'avais pas envie d'analyser mon passé. Je sais de quoi il a été fait et plus rien n'y changera, c'était à moi de changer.
Dans mes recherches sur internet je suis tombée sur le site de M. Marthoz et bizarrement je sentais que c'était ce qu'il me fallait et en plus, ce n'est pas trop loin de chez moi. J'ai donc pris contact et finalement j'ai franchi le pas du rendez-vous.
C'est incroyable et pourtant vrai, en 3 séances, j'ai fait le deuil de ma maman, j'ai accepté que la vie de mon papa n'est pas éternel. J'étais devenue sereine. A ce jour, mon papa est décédé et j'ai pu affronter ce douloureux instant grâce à ces séances. Merci M. Marthoz, vous m'aviez dit à la première séance que vous n'êtes ni un devin, ni un magicien mais que vous sauriez, si je le voulais aussi, me guider vers un mieux. Je peux certifier en tout cas que vous êtes professionnelle et que pour moi, j'ai trouvé avec vous ce que je cherchais : continuer ma route en toute sérénité. Encore merci et je n'hésite pas d'ailleurs à parler de vous à mes amies qui ont besoin d'aide.
 
 
 
 
Témoignage N° 22
Gilles - Liège - 3 séances
temoignage"Au départ, mon but étais de diminuer mon stress général, comme M. Marthoz me l'as expliqué, les sources de stress sont multiples, et souvent cela se retrouve d'abord dans des deuils mal "digérés".
Ainsi lors de mes premières séances, le but était de faire le deuil de mes parents, décédés tout les 2 lorsque j'étais encore jeune. Au départ rien que le fait de penser à eux me rendait triste, au fil de séance, je ne finis par ne plus avoir de tristesse en repensant a eux, la douleur avait disparu, j'avais accepté le fait qu'ils soient décèdés...
Je n'ai malheureusement pas continué les séances par faute de temps et de moyens mais je le conseille a toute personne désirant se faire accompagner pour un coaching personnel d'aller voir M. Marthoz."
 
 

Pour aller vers la solution

Libérez-vous rapidement des personnes vis à vis desquelles vous êtes en souffrance, faites votre deuil!
Vous pouvez vous libérer de tout ressenti négatif vis-à-vis d'une personne en très peu de temps!

Toutes les problématiques de deuil peuvent trouver une solution rapide et efficace avec la Thérapie Intégrale® et le Coaching Intégral orientés vers des objectifs de développement personnels et relationnels.

 

 

Les autres groupes de problématiques traitées  

keyboard_arrow_up